Algeriades > 2017 > Adel Abdessemed | عادل عبد الصمد

  Adel Abdessemed

En plus d’une dizaine œuvres d’Adel Abdessemed, présentées dans les espaces dédiés aux expositions de la Collection Lambert en Avignon (juil. 2016), "Coup de tête" investit, de ses 5 mètres de haut, la cour de l’hôtel de Caumont (jusqu’en juillet 2018).

Présent à la Fiac 2016 à Paris avec une nouvelle sculpture, "Le Journal de mon père", exposée chez Dvir, Adel Abdessemed, qui n’est plus représenté par le galeriste New Yorkais David Zwirner, exposait 75 nouveaux dessins à la galerie Venus over Los Angeles (nov.-déc. 2015).

Retour à Berratham, une des pièces phares du Festival d’Avignon 2015, a été donnée dans la Cour d’honneur du Palais des Papes (17-25 juil.). Chorégraphiée par Angelin Preljocaja, la pièce raconte l’histoire d’un homme qui rentre chez lui après la guerre, pour retrouver un amour de jeunesse. "Tragédie épique contemporaine", Retour à Berratham a été commandée à l’écrivain Laurent Mauvignier pour qui "la pièce porte surtout sur l’après-guerre, comme la guerre vit encore en nous. C’est le rapport entre les hommes et les femmes dans la guerre, un rapport à la violence". La scénographie est quant à elle signée Adel Abdessemed qui a dit vouloir investir la Cour d’honneur du Palais des Papes avec quatre éléments : une grande étoile de fil de fer, une voiture, un grillage évocateur "d’Auschwitz comme de Guantanamo", et une poubelle.

A l’automne 2014, la Dvir Gallery à Tel Aviv présentait de nouveaux travaux d’Adel Abdessemed. L’exposition s’intitulait "Mon enfant" du nom de l’une des pièces, une réplique en ivoire, haute de 133 cm, de la photographie très célèbre d’un enfant en culottes courtes, coiffé d’une casquette trop grande pour lui et surtout avec les mains en l’air. Le cliché, dont l’artiste a tiré cette sculpture ainsi que des dessins, a été pris au printemps 1943, lors de la répression de l’insurrection juive dans le ghetto de Varsovie. Réalisée par les SS, elle donne à voir une file de civils hagards et les mains en l’air, des hommes, des femmes et des enfants encadrés par des SS et des soldats. Exposée comme pièce à charge au procès de Nuremberg, elle devient dans la décennie 1970 l’une des images les plus célèbres de la Seconde Guerre mondiale, allant parfois jusqu’à symboliser l’une des images emblématiques de la Shoah.
Autour de cette pièce, "Mon enfant", on pouvait en particulier voir une série de dessins au fusain représentant des chiens avec des mains humaines dans la gueule, ainsi que l’une des trois vidéos, "Solitude", qui montre en plan serré une femme allongée en larmes et dans laquelle on reconnaît la comédienne d’origine iranienne Golshifteh Farahani.

La galerie David Zwirner de Londres a ouvert ses portes en octobre 2012. Au printemps 2013, elle présentait "Le Vase abominable", une exposition de nouvelles œuvres de Adel Abdessemed. Pour cette exposition dans la capitale britannique, l’artiste poursuit sa quête autour de ses thèmes de prédilection et interroge notamment l’empire dont il dit, "les empires sont toujours en rapport avec les guerres". On pouvait y voir une sculpture en ivoire intitulée "Cri" en référence à la jeune fille vietnamienne fuyant nue une attaque au napalm et devenue célèbre grâce à la photographie de Nick Ut. Une photo, devenue icône, qui avait valu à son auteur le World Press Photo en 1972 et le prix Pulitzer l’année suivante.
Cette sculpture grandeur nature est accompagnée d’une série d’esquisses au fusain de la jeune fille aux côtés du soldat de l’artiste Richard Hamilton dans sa peinture "The State" (1993). Deux autres pièces s’inspirent du travail de Richard Hamilton. Outre des dessins du même soldat britannique en tenue anti-émeute de "The State" épinglés au mur, on retrouve un autre clin d’œil au tableau "The Citizen" (1981-83) qui représente un détenu républicain irlandais à la prison de Maze en Irlande du Nord.
L’exposition comptait également une animation intitulée "State". Projetée sur les quatre murs d’une pièce, "State" réinterprète les protestations des prisonniers républicains à la prison de Maze en Irlande du Nord durant les années 70 et 80. Après les Blanket protest ou grève des couvertures, durant lesquelles les prisonniers étaient vêtus de simples couvertures et refusaient de porter l’uniforme de la prison car ils se considéraient comme des politiques et non comme des criminels, ils durciront leur mouvement avec les Dirty protest ou protestation par la saleté. Ils refusent alors de se laver et vont jusqu’à étaler leurs excréments sur les murs de leurs cellules qu’ils refusent de quitter.

Durant la première rétrospective que le Centre Pompidou à Paris lui a consacré, (jusqu’au 7 janvier 2013), une pièce de l’artiste était visible sur le parvis de Beaubourg. Intitulée "Coup de tête", cette sculpture monumentale de bronze, de plus de cinq mètres de haut et de plusieurs tonnes, immortalise le fameux geste de Zinedine Zidane sur le joueur italien Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde de football 2006. Une version plus petite avait été exposée au printemps précédent chez David Zwirner à New York.

Au printemps 2012, la galerie David Zwirner à New York présentait sa seconde exposition d’Adel Abdessemed qui mêlait dessin, vidéo, sculpture et installation. Intitulée "Who’s Afraid of the Big Bad Wolf" (Qui a peur du grand méchant loup), elle tenait son nom d’un tableau de très grand format, le format du "Guernica" de Picasso, constitué de plusieurs centaines d’animaux empaillés enchevêtrés, -prédateurs et proies enlacés-, pour dire l’aptitude universellement partagée à la violence et à la destruction. L’artiste aurait choisi de garder ce tableau pour lui-même, mais l’œuvre était visible au Centre Pompidou à Paris.
Selon la galerie Zwirner et avant même l’ouverture de l’exposition, tout avait pratiquement été vendu avec des prix allant de 800.000 à 2 millions de $ (610.000 à 1,525.000 €). Cette dernière somme a été acquittée par le milliardaire et grand collectionneur français François Pinault pour une œuvre intitulée "Décor". C’est le montant record atteint par une œuvre de l’artiste. La pièce représente quatre Christ crucifiés, accrochés au mur et réalisés en fil barbelé ; "du fil barbelé américain, comme celui utilisé à Guantánamo, plus hérissé que le français", fait remarquer la conservatrice du musée Unterlinden de Colmar qui exposait "Décor", d’avril à septembre, dans le cadre du 500e anniversaire du retable d’Issenheim (L’Alsace du 23 février). On doit cette dernière initiative à François Pinault et à son conseiller, l’ex-ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon. Car "Décor" est inspiré du retable d’Issenheim, composé des panneaux peints de Matthias Grünewald et des sculptures de Niklaus von Hagenau. Dans le même journal, Adel Abdessemed dit avoir "multiplié en fil barbelé, jusqu’au décoratif, le corps du crucifié peint par Grünewald ; comme hérissé d’épines, il n’est plus qu’une gigantesque blessure".
Dans son compte rendu de l’exposition (Le Monde du 7 mars), le critique Philippe Dagen rappelait qu’en 1932 Picasso s’est déjà inspiré de la crucifixion de Matthias Grünewald dans une série de dessins sur ce thème. Évoquant les dessins d’animaux de "La Grande Parade", le critique signalait également les gravures de l’artiste catalan pour L’Histoire naturelle de Buffon. Du coup, Philippe Dagen voyait dans l’exposition new-yorkaise d’Adel Abdessemed "une conversation avec Picasso", "un face-à-face avec l’artiste du XXe siècle qui s’est le plus nettement engagé en politique".

Outre 40 dessins au fusain, représentant différents mammifères et reptiles harnachés de dynamite comme des kamikazes ("La Grande Parade"), la charge de l’artiste sur la violence du monde témoigne de divers clins d’œil, influences et préoccupations. Ici, une barque chargée de sacs d’ordures coulés dans de la résine noire dit à sa façon l’odyssée des migrants clandestins de tous bords ("Hope", Espoir). Là, la vidéo d’un babouin qui ordonne bruyamment des lettres sur un support mural et forme les mots Hutu et Tutsi nous rappelle au génocide rwandais et nous fait songer aux capacités "orthographiques" mises en évidence dans des expériences réalisées avec des babouins de Guinée. Ailleurs, un ensemble de micros géants sur pieds, en verre soufflé, emprunte son titre à Derrida ("L’avenir est aux fantômes") pour déclarer avec le philosophe que les technologies modernes de l’image et, ici, du son, décuplent le pouvoir des figures et des voix qui nous habitent ou nous entourent. Là encore, une sculpture de marbre noir, plus grande que nature, fige le geste de Zinedine Zidane contre Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde 2006 ("Coup de tête").
Loin de se démentir, l’emballement affiché des collectionneurs pour le travail de Adel Abdessemed témoigne d’un nouveau palier dans la reconnaissance internationale de l’artiste.

Pour sa première grande présentation de l’artiste, l’exposition du Centre Pompidou se proposait de "montrer que l’histoire, dans sa dimension chaotique, convulsive ou conflictuelle n’est pas l’objet de l’œuvre d’Abdessemed, mais son matériau, traversé par une visée ornementale qu’il faut concevoir comme stylisation ou sublimation des images du monde". Dans la présentation de l’exposition, sur le site du musée parisien, on pouvait en outre lire que, "cette œuvre s’inscrit dans une histoire de l’art qui excède les limites du strict contemporain (influences de Goya ou du maniérisme noir, références explicites à Grünewald ou à Géricault...). (Commissaire : Philippe-Alain Michaud )

Avec Bertrand Lavier, Tatiana Trouvé et Anri Sala, Adel Abdessemed figurait dans la short-list des pressentis pour représenter la France à la Biennale de Venise 2013. C’est finalement Anri Sala, l’artiste d’origine albanaise formé en France et aujourd’hui établi à Berlin, qui a été sélectionné.

Lors de la vente "Artists for Haïti", organisée par Christie’s à New York (Sept. 11), Mappemonde-olive de Adel Abdessemed, une grande carte du monde réalisée à partir de boîtes de conserve collectées dans les rues de Fès, a trouvé preneur pour 350.000 $ avec les frais (275.000 €). C’est l’enchère la plus élevée du plasticien. Depuis 2008, des œuvres de l’artiste figurent régulièrement dans les ventes à New York, Londres et Paris.
Au vernissage d’Art Basel Miami Beach (déc. 2010), le financier et collectionneur américain Steve Cohen avait déjà acquis pour 300.000 $ une précédente Mappemonde réalisée cette fois à partir de boîtes de conserve collectées dans les rues de Dakar.

"J’ai le souci de la belle image brute. C’est cru dans le montage, cru dans l’image," déclarait Adel Abdessemed dans un entretien de 2004*, avant d’ajouter : "j’adore les oppositions dans tous les domaines. Je déteste ce qui est formaté, homogène. Un monde hygiénique et sans conflits est impossible." (* Entretien avec Adel Abdessemed, réalisé par Anne Bonnin, Artpress Spécial, n°25, octobre 2004).
A ce "monde spectaculaire et redoutable", dont il tente d’éprouver les résistances à travers des vidéos, des photographies et des sculptures qui multiplient les angles et les points de vues, l’artiste oppose une puissance d’expression, de transgression et de dérision salutaire. A l’ère où la communication prend le pas sur "l’échange humain et la circulation des idées", estime Larys Frogier, qui assurait, avec Caroline Bourgeois, le commissariat de l’exposition "Practice Zero Tolerance", les créations de Adel Abdessemed sont "des images en actes et non des histoires en images".
"Acte de résistance à toute forme d’oppression et de prétention à la vérité autoritaire", poursuit Larys Frogier, "l’œuvre n’est jamais bavarde. Elle se tient là, toujours brute, énigmatique, déroutante dans sa forme et dans ses ouvertures de sens."

Sous le titre collectif "Les Mutants" (printemps 2010), l’Académie de France à Rome - Villa Medici présentait cinq expositions monographiques de Adel Abdessemed, Stephen Dean, Ellen Gallagher, Adrian Paci et Djamel Tatah, dont le commissariat était assuré par Éric de Chassey, le directeur de l’établissement. Ce dernier qualifie les artistes exposés de mutants, c’est-à-dire que "leurs œuvres incarnent un monde dont nous ne savons pas encore grand-chose, sinon que la stabilité des identités ne saurait plus y être définitive". Pour Eric de Chassey, le travail de ces cinq artistes pose en outre "la question des identités plurielles aujourd’hui, non seulement d’un point de vue sociologique mais aussi du fait des techniques hybrides qu’ils mettent en œuvre".
Le vernissage de l’exposition a été suivi d’un concert de Rachid Taha.

Avec pour thème "Le spectacle du quotidien", la Xe Biennale d’art contemporain de Lyon a pris fin le 3 janvier précédent. Son commissaire, le Chinois Hou Hanru qui vit entre la France et la Etats-Unis, a lancé une invitation à soixante artistes internationaux et notamment Sarkis, Agnès Varda, Shilpa Gupta, Mounir Fatmi et Adel Adessemed. Quelques trente cinq productions ont été spécialement réalisées pour l’occasion. Dans un monde où "tout est spectaculaire, tout est encadré par un carcan de consommation, de superficialité, de marché ou d’institution", estime Hou Hanru, "la Biennale, c’est la tentative de retrouver le lien très proche entre la création artistique et la vie de chacun". Pour lui, l’enjeu est de "repenser ce rapport entre les artistes, l’art et les gens pour que la cohérence entre le monde de la création et la société continue d’exister".

Marqué par sa première grande exposition à la Galerie David Zwirner à New York, le printemps 2009 aura vu des pièces d’Adel Abdessemed, issues de la collection de l’homme d’affaires français François Pinault, montrées tour à tour à Moscou, au centre d’art contemporain le Garage créé par Dasha Zhukova, la compagne du milliardaire russe Roman Abramovitch, à Venise, avec l’inauguration en grande pompe de la Pointe de la douane transformée par l’architecte Tadao Ando, et enfin au Palais des Arts à Dinard avec l’exposition "Qui a peur des artistes ?" conçue par Caroline Bourgeois.

Vidéos, photographies et installations étaient au menu de la première grande exposition personnelle de l’artiste en Italie, dont le commissariat était assuré par Francesco Bonami (fev. 2009). Intitulée "Le Ali di Dio" (Les Ailes de Dieu/The Wings of God), celle-ci devait débuter le 12 février à Turin, à l’initiative de la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo. Une fois de plus, les vidéos de la série "Don’t Trust Me" ont fait l’objet de vives protestations pour incitation à la violence. "Nous savions qu’il y aurait controverse, ont tenu à préciser les organisateurs de l’exposition, mais nous continuons à soutenir l’artiste et la valeur de ses œuvres.".
Après une visite de l’exposition suivie d’âpres discussions à laquelle ont notamment été conviées des organisations de protection des animaux, la Fondation Sandretto Re Rebaudengo l’a maintenue en prenant la précaution de rappeler que les animaux n’ont pas été sacrifiés intentionnellement pour les besoins des prises de vues, en en informant ses publics et en interdisant l’accès de l’exposition aux moins de 14 ans.

2008 avait débuté pour l’artiste avec sa première exposition solo au P.S.1 Contemporary Center à New York qui présentait "Dead or Alive" avec des sculptures et de la vidéo. Dans le même temps, Adel Abdessemed, qui était représenté jusque là par la galerie Kamel Mennour à Paris, a rejoint la David Zwirner Gallery à New York.
Après le Magasin - Centre national d’art contemporain de Grenoble, qui l’a accueilli pour "Drawing for Human Park", une grande exposition monographique présentée dans l’ensemble de ses espaces d’exposition, (fév. 2008), c’était au tour du San Francisco Art Institute de l’inviter, suivi du festival d’art contemporain Glasgow International pour sa première exposition personnelle au Royaume-Uni. Ce qui n’est pas allé sans heurts. Voir "Don’t Trust Me".

A la suite d’Art Brussels (avril 2007), la Foire de photographie contemporaine et d’art video de San Sebastián (début mai), Art Basel en juin et l’exposition "Airs de Paris" au Musée national d’art moderne / Centre Georges Pompidou à Paris, le travail de Adel Abdessemed était visible à la Biennale de Venise 2007 ainsi qu’à la 6e édition d’Art Basel à Miami Beach.

A Art Basel, la section "Art première" consiste à confronter deux artistes sur un même espace. En 2007, la galerie Kamel Mennour y présentait "Or noir", une installation de forets géants en marbre noir de Adel Abdessemed, sertie dans un espace aux parois à dominante rouge signé Daniel Buren. Ces sculptures de Adel Abdessemed, dont c’était la troisième version, ont rejoint une collection privée new-yorkaise.

En marge de la FIAC 2006 à Paris, Adel Abdessemed figurait parmi les sélectionnés pour le prix Marcel Duchamp 2006. François Pinault, le célèbre magnat du luxe et grand collectionneur d’art qui s’est pris de passion pour l’œuvre de l’artiste, lui a acheté plusieurs œuvres dont "Intolérance zéro", sa sculpture en céramique représentant une voiture brûlée, pour quelque 200 000 euros.

En avril 2006, l’exposition "Notre histoire" au Palais de Tokyo à Paris donnait à découvrir "Schnell", "la retransmission sur écran de l’enregistrement, par une caméra, de sa propre chute depuis un hélicoptère dont elle a été jetée en 2005 par Adel Abdessemed, au dessus de la ville de Berlin. On songe alors au "Saut dans le vide" d’Yves Klein et au célèbre thème d’Icare. Cette oeuvre (tout comme "Brik", une autre vidéo montrant l’artiste en train de réaliser un avion en pâte, l’écrasant puis le roulant) font partie du projet "Bourek", une sculpture réalisée avec la carcasse d’un avion, aplatie et roulée, et présentée dans l’exposition Notre histoire...".

Né en 1971 à Constantine, Adel Abdessemed fut élève de l’Ecole des Beaux-Arts d’Alger (1990-1994) qu’il a quittée après l’assassinat, le 5 mars, de son directeur Ahmed Asselah et de son fils Rabah dans l’enceinte même de l’établissement. Reprenant son cursus à Lyon (1994-1998), il a ensuite séjourné en résidence à la Cité internationale des Arts de Paris (1999-2000), avant d’obtenir une bourse pour P.S.1 au MoMA de New York (2000-2001). Croisant le plus souvent les ressources de la vidéo, de la photographie, de la sculpture et du dessin, Adel Abdessemed interroge notamment le corps libéré des servitudes de toutes sortes au regard de la culture, de la religion et de la politique.

Outre une photographie ("une image que j’aime") et une sculpture en forme d’étoile à cinq branches, en résine de cannabis dans une boîte en Plexiglas perforée ("oui"), l’exposition "Paris pour escale", au musée d’Art moderne de la ville de Paris (2000), présentait deux vidéos de l’artiste, diffusées en boucle. On pouvait y voir un joueur de flûte traditionnelle exécuter dans le plus simple appareil un morceau de musique pendant que, dans la seconde, deux feuilles de menthe et de cannabis dansaient un ballet aquatique aléatoire.

Après avoir résidé à Berlin à partir de 2002, puis à Paris et enfin à New York à partir de 2008, Adel Abdessemed vit et travaille à Paris. (Crédits : Photo 1 : Adel Abdessemed, "Cri", 2013, Ivoire, 138 x 111 x 60 cm |Image 2 : Adel Abdessemed, "Mon enfant", 2014, Ivoire, 133 x 70 x 40 cm, DR)



Coup de tête de Adel Abdessemed (1’13, 2012, Paris / Piazza Beaubourg)



Adel Abdessemed : "Rio", (7’, 2009, NYC / David Zwirner Gallery)



Entretien avec Adel Abdessemed] par Caroline Bourgeois (Exposition "Eloge du doute" Elogio del Dubbio, Venice, Palazzo Grassi, 7’13, 2011, with english subtitles)



Interview with Adel Abdessemed by Daniela Haberz (Exhibition "Silent Warriors", London, Parasol Unit, 6’35, 2010)



28 février - 2 juillet 2017, "100 chefs d’œuvre de l’art moderne et contemporain arabe" de la Barjeel Art Foundation, Paris / Institut du monde arabe


- 17 février - 7 mai 2017, Adel Abdessemed : "Conflit", Montréal / Musée des beaux-arts
- 28 January - 11 March 2017, "Pallaksh Pallaksh (I don’t know just where I’m going)" (Group Show), Tel Aviv / Dvir Gallery
- 21 octobre 2016 - 28 janvier 2017, Adel Abdessemed | Politics of Drawing, Paris / Galerie et revue Cahiers d’Art
- 20 – 23 octobre 2016, Paris / Fiac / Cahiers d’Art (Paris) / Dvir Gallery (Tel Aviv | Bruxelles) / Venus (New York)
- 17 et 18 septembre 2016, "Échos", œuvres de la collection François Pinault, Hôpital Laennec / Chapelle de Bossuet


3 juillet 2016 - 1er juillet 2018, Adel Abdessemed : "Coup de tête", Avignon / Collection Lambert


- 6 - 24 juillet 2016, Adel Abdessemed : "Surfaces", Avignon / Église des Célestins
- 26 mars - 5 juin 2016, Souviens-toi du temps présent (Group Show), Moulins albigeois / Centre d’art Le Lait
- November 15 – December 20, 2015, Adel Abdessemed : "From Here to Eternity", Venus Over Los Angeles
- 22 - 25 octobre 2015, Fiac Paris - 7 octobre 2015 - 29 février 2016, "Picasso.mania", Paris / Grand Palais
- 3 octobre 2015 - 17 janvier 2016, Adel Abdessemed : "Jalousies”, complicités avec Jean Nouvel, Musée de Vence / Fondation Emile Hugues
- 9 May - 22 November 2015, La Biennale di Venezia / 56th International Art Exhibition : "All The World’s Futures"
- 27 March - 7 June 2015, Adel Abdessemed, Málaga / Centro de Arte Contemporáneo (CAC)
- 16. Januar - 14. März, 2015, Wien / Christine König Galerie
- 22 novembre - 20 décembre 2014, Adel Abdessemed : "Solo", Paris / Galerie Yvon Lambert
- November 13 - 16, 2014, "About Town" (Group Show), Birmingham / Ikon Gallery
- September 9 - October 11, 2014, "Adel Abdessemed : Mon Enfant", Tel Aviv / Dvir Gallery
- 9 de Setembro - 12 de Outubro 2014, "Made by… Feito por Brasileiros" | "Made by Brazilians…Creative Invasion" (Group Show), São Paulo / Cidade Matarazzo
- 12 juillet - 7 septembre 2014, "Art Lovers", Monaco / Grimaldi Forum
- June 19–22, 2014, Art Basel Basel 2014 / Blondeau & Cie / Dvir Gallery
- June 6 - August 31, 2014, "Grandeur. French Sculpture from Henri Laurens until today" (Group Show), The Hague / Museum Beelden aan Zee
- 25 May - 29 June 2014, "In the Meantime, the Narrative Artist" | "Entre-Temps. L’Artiste narrateur" (Group Show), Chengdu (China) / Museum of Contemporary Art
- 18 mai - 25 novembre 2014, "La Disparition des lucioles", Avignon / Collection Lambert / Prison Sainte-Anne
- 17 May - 18 November 2014, "Myth/History" : Yuz Collection of Contemporary Art (Group Show), Shanghai / The Yuz Museum
- April 12 - June 28, 2014, "Les yeux seuls sont encore capables de pousser un cri" (Group Show), Tel Aviv / Dvir Gallery
- March 20 - May 3, 2014, "Adel Abdessemed : Merci", Geneva / Blondeau & Cie
- February 2 - July 20, 2014, "Fútbol : The Beautiful Game" (Group Show), Los Angeles County Museum of Art (Lacma)


- 22 octobre 2013 - 6 janvier 2014, "À triple tour : œuvres de la collection Pinault", Paris / La Conciergerie
- October 17, 2013 - January 26, 2014, "The Desire for Freedom" (Group Show), Krakow / Museum of Contemporary Art(MOCAK)
- October 5, 2013 - January 5, 2014, Adel Abdessemed : "L’Âge d’or", Doha / Mathaf : Arab Museum of Modern Art
- 20 luglio - 15 settembre 2013, "l’Innocenza della realtà" | "L’Innocence du réel" (Group Show), Pietrasanta / Fondazione Centro di Arti Visive
- 6 juillet - 6 octobre 2013, "L’Art à l’épreuve du monde", (Group Show), Dunkerque / DEPOLAND, 33, rue du Ponceau, 59140 Dunkerque
- 29 juin - 11 novembre 2013, "Les Aventures de la vérité", (Group Show), Saint-Paul de Vence / Fondation Maeght

- May 30, 2013 - December 31, 2014, "Prima Materia", (Group Show), Venice / Punta della Dogana / Palazzo Grassi
- 17 mai - 7 octobre 2013, "Vues d’en haut" | Views From Above (Group Show), Centre Pompidou - Metz
- 22 February - 30 March 2013, Adel Abdessemed : "Le Vase abominable", London / David Zwirner Gallery, 24 Grafton Street, London, W1S 4EZ
- 15 février - 19 mai 2013, "Sous influences" (Group Show), Paris / La Maison rouge, 10, boulevard de la Bastille, Paris 12e, Tel. : 01 40 01 08 81


- 9 décembre 2012 - 28 avril 2013, "Mirages d’Orient, grenades et figues de barbarie", Avignon / Collection Lambert
- December 6 - 9, 2012, Art Basel (New York)
- 31 outubro - 9 dezembro 2012, "Forma de Agir" (Group Show), Fortaleza [Brazil] / Centro Cultural Banco do Nordeste
- 24 octubre 2012 - 24 febrero 2013, "Explosió ! El llegat de Jackson Pollock", Barcelona / Fundació Joan Miró
- 18 - 21 octobre 2012, Paris / FIAC 2012 / Dvir Gallery | David Zwirner
- 13 octobre 2012 - 27 janvier 2013, "La Belle & La Bête. Regards croisés sur la Beauté", Bordeaux / Institut culturel Bernard Magrez / Château Labottière
- 17 octobre 2012 - 2 septembre 2013, "Fruits de la passion" (Group Show), Paris / Centre Georges Pompidou
- 6 octobre - 23 décembre 2012, "Glissement de terrain : Impertinence-Résistance-Survivance" (Group Show), La Louvière (Bel) / Musée Ianchelevici
- 3 octobre 2012 - 7 janvier 2013, Adel Abdessemed : "Je suis innocent", Paris / Centre Pompidou - Musée national d’Art moderne
- September 14 - October 28 2012, "Orange : Contemporary Art Event of Saint-Hyacinthe" (Group Show)
- September 14 - October 14, 2012, Mediations Biennale 2012, Poznan (Poland) / National Museum
- September 13 - November 3, 2012, "Something Along Those Lines" (Group Show), Boston / School of the Museum of Fine Arts / Barbara and Steven Grossman Gallery
- 11 September - 4 November 2012, 7th Seoul International Media Art Biennale (Mediacity Seoul 2012)
- 29 agosto 2012 - 13 gennaio 2013, "La voce delle immagini" (La voix des images), Venezia / Palazzo Grassi / François Pinault Foundation
- 22 agosto - 7 outubro 2012, "Forma de Agir" (Group Show), Recife / Bcubico
- 7 juillet - 10 novembre 2012, Explorateurs. Œuvres du Centre national des arts plastiques (Group Show), Les Sables d’Olonne / Musée de l’Abbaye Sainte-Croix
- 24 juin - 12 septembre 2012, Adel Abdessemed au Donjon de Vez, 60117 Vez
- 14 - 17 June 2012, Art Basel 43 / Galerie David Zwirner
- 2 juni - 9 september 2012, Explosion ! Måleri som handling ("Explosion ! Painting as Action"), Stockholm / Moderna Museet
- May 24 - October 7, 2012, "Fremde überall"/"Foreigners everywhere" : Contemporary Art from the Pomeranz Collection, Vienna / Jewish Museum
- 27 avril - 16 septembre 2012, Colmar / Musée Unterlinden
- 20 avril - 26 août 2012, La Triennale : "Intense Proximity", Paris / Palais de Tokyo
- 17 février - 20 mai 2012, "Neon, who’s afraid of Red, Yellow and Blue ?" (Group Show), Paris / La Maison rouge
- February 16 - March 17, 2012, Adel Abdessemed : "Who’s Afraid of the Big Bad Wolf", New York / David Zwirner


- December 17, 2011 - February 6, 2012, "The Power of Doubt" (Group Show), Guangzhou / Times Museum
- 20 - 23 octobre 2011, Paris / Fiac / David Zwirner Gallery | Dvir Gallery
- 19 octobre 2011 - 15 janvier 2012, Biens communs 1 (Group Show), Genève / Musée d’art moderne et contemporain (MAMCO)
- October 8, 2011 - January 15, 2012, "Incongruous" (Group Show), Lausanne / Musée Cantonal des Beaux-Arts
- October 4 - December 17, 2011, "Meeting Points 6 : Locus Agonistes - Practices and Logics of the Civic" (Group Show), Brussels / Argos Centre for Art and Media
- September 18 - December 18, 2011, "Roaming Images. Crossroads of Greek and Arab culture through the eyes of contemporary artists" / 3rd Thessaloniki Biennale of Contemporary Art / Macedonian Museum of Contemporary Art
- September 17 - October 29, 2011, "Homage to Bas Jan Ader" (Group Show), Tel Aviv / Dvir Gallery
- September 14 - October 28, 2012, "Orange" (Group Show) : L’Evénement d’art actuel de Saint-Hyacinthe | Contemporary Art Event of Saint-Hyacinthe [Canada]
- 11 September - 13 November 2011, "Seeing is believing" (Group Show), Berlin / KW Institute for Contemporary Art
- September 6 - 10, 2011, Exhibition Previews Major Works Donated to Artists for Haiti Auction, Organized by Ben Stiller and David Zwirner, New York / David Zwirner Gallery
- 6 August - 6 November 2011, "In the Meantime, the Narrative Artist" | "Entre-Temps. L’Artiste narrateur" (Group Show), Une décennie d’art français issue des collections vidéo du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Taipei / Museum of Fine Arts
- July 7 - August 5, 2011, "The House Without the Door" (Group Show), New York / David Zwirner Gallery
- 25 juni - 18 december 2011, "Out of Storage" [Collectie FRAC Nord-Pas de Calais] (Group Show), Maastricht / Timmerfabriek / Marres - Centre for Contemporary Culture
- 11 juin - 11 septembre 2011, "Big Brother - l’artiste face aux tyrans" (Big Brother : Artists and tyrants) (Group Show), Dinard / Palais des Arts et du Festival, 2, boulevard du Président Wilson, 35800 Dinard, Tel. : 02 99 16 30 63
- June 1 - July 24, 2011, "The Power of Doubt" [part of Photo España] (Group Show), Madrid / Museo Colecciones ICO
- 26 - 29 May 2011, ART HK 11 - Hong Kong International Art Fair / David Zwirner Gallery
- 13 mai - 21 août 2011, "Fantômes et cauchemars", Péronne / Historial de la Grande Guerre | Beauvais / Espace culturel François-Mitterrand
- 30 April - 18 December 2011, "The Last First Decade" (Group Show), Alcoitão (Portugal) / Ellipse Foundation Contemporary Art Collection
- April 27 - May 11, 2011, "Meeting Points 6" "نقاط لقاء" (Group Show), Beirut Art Center | مركز بيروت للفن
- 10 April 2011 - 31 December 2012, "In Praise of Doubt" (Group Show), Venice / Palazzo Grassi / Punta della Dogana
- April 6 - 10, 2011, ZONA MACO Mexico Arte Contemporaneo / Mexico City / Centro Banamex / David Zwirner
- April 2 - May 7, 2011, "Adel Abdessemed : NU", Tel Aviv / Dvir Gallery / Hangar 2
- 12 mars - 14 juin 2011, "Pax" : œuvres de Ronald Ophuis, Adel Abdessemed, Kader Attia, Mounir Fatmi, Robert Gligorov, Bettina Rheims, Andres Serrano, Senlis / Fondation Francès


- December 18, 2010 - April 25, 2011, "Twenty-First Century" (Group Show), Brisbane / Queensland Art Gallery
- 4 dicembre 2010 - 6 marzo 2011, "Lo spazio del sacro" (L’espace du sacré), Galleria Civica di Modena / Palazzo Santa Margherita / Palazzina dei Giardini
- 2 - 5 December 2010, Art / David Zwirner Gallery
- November 26, 2010 - February 13, 2011, "Nomadic Resident : Adel Abdessemed", Toronto / Ontario College of Art & Design / OCADU Gallery
- October 31, 2010 - February 27, 2011, "Hareng Saur : Ensor and Contemporary Art" (Group Show), Ghent (Belgium) / Stedelijk Museum voor Actuelle Kunst(S.M.A.K.)
- 21 - 24 octobre 2010, Paris / Fiac / Dvir Gallery (Tel Aviv) | David Zwirner (New York)
- October 14 - 17, 2010, London / Frieze Art Fair / David Zwirner Gallery
- September 22 - November 14, 2010, "Adel Abdessemed : Silent Warriors", London / Parasol unit - foundation for contemporary art
- September 18 - October 24, 2010, "Negotiation - Today’s Documents 2010" (Group Show), Beijing / Today Art Museum
- August 21 - October 31, 2010, Nagoya / Aichi Triennale 2010 / David Zwirner Gallery
- August 14 - November 21, 2010, "Signs of Life : Ancient Knowledge in Contemporary Art", (Group Show), Luzern [Lucerne] / Kunstmuseum
- 16 - 20 June 2010, Art / David Zwirner Gallery (New York)
- May 27 - July 25, 2010, "Perpetual Battles" (Group Show), Москва [Moscow] / BAIBAKOV art projects
- May 12 - August 1, 2010, "The Beauty of Distance" (Group Show), 17th Biennale of Sydney
- 8 maggio - 22 agosto 2010, "Linguaggi e Sperimentazioni. Giovani artisti in una collezione contemporanea" (Languages and Experimentations. Young Artists in a Contemporary Collection) (Group Show), Rovereto [Italia] / Museo di Arte Moderna e Contemporanea di Trento e Rovereto (MART)
- 23 kwietnia - 20 czerwca 2010 [April 23 - June 20, 2010], "Wystawa" (Group Show), Warszawie [Warsaw] / Muzeum Sztuki Nowoczesnej [Museum of Modern Art]
- 15 - 17 avril 2010, "Colloque international Max et Iris Stern : Art + Religion" (Art + Religion” : 4th International Max and Iris Stern Symposium), Montréal / Musée d’art contemporain
- 29 marzo - 6 giugno 2010 [29 mars - 6 juin 2010], "Les Mutants" (I Mutanti), Adel Abdessemed, Adrian Paci, Djamel Tatah, Ellen Gallagher, Stephen Dean, Commissariat : Eric de Chassey, Roma / Villa Medici
- March 4 - April 17, 2010, "Self-Fulfilling Prophecies" (Group Show), New York [NY] / Leo Konig Inc. - 3 février - 28 juin 2010, "Vanités. De Caravage à Damien Hirst", Paris / Musée Maillol


- 13 dicembre 2009 - 5 aprile 2010, Napoli / "Barock" - Arte. Scienza. Fede e Tecnologia nell’Età Contemporanea / Museo d’Arte contemporanea Donna Regina
- December 3 - 6, 2009, Art / David Zwirner Gallery (New York)
- 21. November 2009 - 14. Februar 2010, Adel Abdessemed : "Becoming intense, becoming animal", becoming... , Heidelberger Kunstverein
- November 12, 2009 - March 13, 2010, "30 Seconds off an Inch" (Group Show), New York / The Studio Museum in Harlem
- 22 - 25 octobre 2009, Paris / Fiac 2009 / Grand Palais / Dvir Gallery
- 25 septembre - 18 octobre 2009, Le Printemps de Septembre à Toulouse
- 16 septembre 2009 - 3 janvier 2010, Xe Biennale de Lyon - "Le Spectacle du quotidien"
- June 19 - September 6, 2009, "Rites de Passage", Heerlen (NL) / Schunck Glaspaleis
- 14 juin - 13 septembre 2009, "Qui a peur des artistes ?", Dinard / Palais des Arts, 2, boulevard de Wilson, 35800 Dinard
- June 12 - August 30, 2009, "Universal Code", Toronto / The Power Plan Contemporary Art Gallery
- June 10 - 14, 2009, Art
- June 6, 2009 - June 6, 2010, "Mapping the Studio" : Artists from the François Pinault Collection, Venezia / Punta della Dogana and Palazzo Grassi
- 24 de abril - 22 de junho de 2009, "Entre-temps" : Une décennie d’art français dans les collections vidéo du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, São Paulo / Paço das Artes
- 18 April - 21 June 2009, "Transmission Interrupted", Modern Art Oxford, Admission Free
- April 3 - 9 May 2009, Adel Abdessemed : "Rio", New York / David Zwirner Gallery
- 27 de marzo - 30 de abril de 2009, Décima Bienal de La Habana (10th Havana Biennial, Cuba) - "Integración y resistencia en la era global" (Integration and Resistance in the Global Era/Intégration et résistance dans l’ère globale)
- March 19 - June 14, 2009, "Un certain état du monde ?", Sélection d’œuvres de la collection François Pinault Foundation, Moscow / Garage, Center for Contemporary Culture (GCCC), 19A, Oulitsa Obraztsova, Moscow, Russia
- 12 febbraio - 18 maggio 2009, Adel Abdessemed : "Le Ali di Dio" (Les Ailes de Dieu), Torino / Fondazione Sandretto Re Rebaudengo


- 4 - 7 December 2008, Art / David Zwirner Gallery
- 30. November 2008 - 25. Januar 2009, "Political/Minimal", Kunst Werke Berlin
- 23. November 2008 - 19. April 2009, "Medium Religion", Karlsruhe / ZKM - Museum für Neue Kunst
- 23 - 26 octobre 2008, Paris / FIAC 2008 / Zwirner Gallery | Dvir Gallery
- 16 - 19 October 2008, London / Regent’s Park / Frieze Art Fair / David Zwirner Gallery
- October 11, 2008 - January 4, 2009, "Adel Abdessemed : Situation and Practice", Cambridge (MA, USA) / Massachusetts Institute of Technology / List Visual Arts Center
- September 5 - November 9, 2008, 7th Gwangju Biennale
- 28 juin - 28 septembre 2008, "GMTT-CH - Architecture et Humanité, épisode 3" (Exposition collective), Centre Culturel de la Sarthe
- 28. June - 17. August 2008, "So Close So Far Away - H+F Collection", Sittard (NL) / Museum het Domein
- June 26 - August 29, 2008, "Quiet Politics" (Group Show), Zwirner & Wirth
- 18 juin - 17 août 2008, "L’Argent" (Exposition collective), Le Plateau / Frac Ile-de-France, Place Hannah Arendt, Paris 19è
- June 6 - August 31, 2008, "Shifting Identities" (Group Show), Zürich / Kunsthaus Zürich
- 24 May - 23 August 2008, Lawrence Weiner, Douglas Gordon, Adel Abdessemed : "Mes amis", Tel Aviv / Dvir Gallery
- 7. Mai - 2. August 2008, Adel Abdessemed | Third Room : Sislej Xhafa, Vienna / Christine König Galerie
- 7 mai - 11 août 2008, "Traces du Sacré" (Exposition collective), Paris / Centre Pompidou, Paris 4è, Tel. : 01 44 78 12 33
- April 20 - September 28, 2008, "God & Goods : Spirituality and mass confusion" (Group Show), Codroipo (Italia) / Villa Manin Centro d’Arte Contemporanea
- April 11 - June 7, 2008, "Adel Abdessemed", Glasgow International, 21 Woodlands Terrace, Glasgow
- April 5 - May 10, 2008, "The Disobedients" (Group Show), Amsterdam / Annet Gelink Gallery
- April 2 - June 29, 2008, "Flow" (Group Show), New York, NY / [Studio Museum Harlem-
>http://www.studiomuseum.org/flow]
- March 29 - May 3, 2008, "God is Design" (Group Show), São Paulo / Galeria Fortes Vilaça
- March 20 - May 31, 2008, Adel Abdessemed : "Don’t Trust Me" (Solo Exhibition), San Francisco Art Institute / Walter and McBean Galleries
- March 13 - April 26, 2008, "In Geneva No One Can Hear You Scream" (Exposition collective | Group Show), Geneva / Blondeau Fine Art Services, 5, rue de la Muse
- 29 February - 1 June 2008, "Geopolitics of the Animation", MARCO Museo de Arte Contemporánea de Vigo
- 3 février - 27 avril 2008, "Adel Abdessemed - Drawing for Human Park", Grenoble / Le Magasin - Centre national d’art contemporain


- December 4, 2007 - March 8, 2008, Miami / The More Space / "French Kissin’ in the U.S.A."
- 24 November - 29 December 2007, Adel Abdessemed : "Poursuite", Tel-Aviv / Dvir Gallery
- October 21, 2007 - January 21, 2008, "Adel Abdessemed : Dead or Alive", New York / MoMA - PS 1 Contemporary Art Center
- 19 octobre 2007 - 6 janvier 2008, "Passage du Temps" / Collection de la Fondation François Pinault, Lille / Le Tri postal, dans le cadre de Lille 3000
- September 8 - November 4, 2007, 10th International Istanbul Biennial
- June 13 - 17, 2007, Art 38 Basel
- 10 giugno - 21 novembre 2007, La Biennale di Venezia 2007 - "Pensa con i sensi - Senti con la mente. L’arte al presente" (Think with the Senses - Feel with the Mind. Art in the Present Tense | Pense avec les sens - ressens avec ton esprit. L’art dans le temps présent)
- 21 May - 30 September 2007, "Heterotopias : Society Must BeDefended", 1st Thessaloniki Biennale of Contemporary Art
- 11 May - 7 July 2007, "Wherever We Go : Art, Identity, Cultures in Transit" (Phase 1), San Francisco Art Institute / Walter and McBean Galleries
- 3 - 6 mayo 2007, Adel Abdessemed - Roger Ballen - Marie Bovo - Peter Granser - Zineb Sedira, DFOTO, Feria Internacional de Fotografía Contemporánea y Vídeo-Arte de San Sebastián - Galerie Kamel Mennour
- 25 avril - 15 août 2007, "Airs de Paris", Musée national d’art moderne / Centre Georges Pompidou
- 20 - 23 April 2007, Adel Abdessemed - Daniel Buren - Alberto Garcia-Alix - Pierre La Police - Zineb Sedira - Djamel Tatah, Art Brussels, 25th Contemporary Art Fair - Galerie Kamel Mennour
- 24 March - 2 May 2007, Cape 2007, Cape Town, South Africa
- February 23 - 26, 2007, New York / The Armory Show, Galerie Kamel Mennour
- 26 - 29 gennaio 2007, Fiera internazionale d’arte contemporanea | Arte Fiera 2007 (Art First), Adel Abdessemed, Roger Ballen, Daniel Buren, Alberto Garcia-Alix, Robin Rhode, Djamel Tatah, Galerie Kamel Mennour, Stand B/110, Bologna
- 18 enero - 18 marzo 2007, "Fantasmagoría - Dibujo en movimiento", Museo Colecciones ICO, Madrid


- 24 November - 30 December 2006, Adel Abdessemed : "Conversation", Tel Aviv / Dvir Gallery
- 26 - 30 octobre 2006, Galerie Kamel Mennour, 33ème FIAC, Paris
- 30. September - 4. Oktober 2006, Adel Abdessemed, Christine Rebet, Robin Rhode, Djamel Tatah | Galerie Kamel Mennour, 11th Art Forum Berlin - 11è Foire d’art contemporain de Berlin
> Art France Berlin
- 23. September - 12. November 2006, "Peintures / Malerei", Martin-Gropius-Bau, Berlin
> Art France Berlin
- 23. September - 29. Oktober 2006, "Habibi" (2004), St Johannes-Evangelist Kirche, Auguststrasse 90, 10117 Berlin
> Art France Berlin
- 20 septembre - 4 novembre 2006, "L’image révélée. De l’orientalisme à l’art contemporain", Musée de la ville de Tunis / Palais Kheireddine
- 14 septembre - 19 novembre 2006, "Practice Zero Tolerance", Le Plateau / Frac Ile-de-France, Place Hannah Arendt, Paris 19è
- 30 juin - 27 août 2006, "Practice Zero Tolerance", Rennes / La Criée - Centre d’art contemporain
- 10. Juni - 29. Juli 2006, "Take a Walk on the Wild Side", Zurich / de Pury & Luxembourg, Limmatstrasse 264, 8005 Zürich, Fon : + 44 276 80 20
- 10 juin - 30 septembre 2006, "Nous nous sommes tant aimés", Collections de Saint-Cyprien
- 13 - 21 mai 2006, 2è Festival Photo et Vidéo de Biarritz
- 9 mai - 25 juin 2006, "La Force de l’Art" - Grand Palais, Nef du Grand Palais - Porte principale, avenue Winston Churchill, Paris 8è
• Adel Abdessemed était représenté dans l’espace d’exposition de Hou Hanru
> www.forcedelart.culture.fr
> www.rmn.fr
- 5 mai - 5 juin 2006, Dak’Art 2006, Exposition internationale, Dakar
- 7 - 9 avril 2006, Projection de "Schnell" de Adel Abdessemed, "Notre histoire", Paris / Palais de Tokyo
- February 24 - March 12, 2006, "Emergency Biennale in Chechnya", Riga City Exhibition Hall, 3, Kungu iela, Riga, Latvia
- 21 janvier - 7 mai 2006, Prolongation : 9 - 25 mai 2006, "Notre histoire. Une scène artistique française émergente", Paris / Palais de Tokyo


- November 28 - 30, 2005, "Emergency Biennale in Cecenia", Milano Stop, Isola Art Center, Stecca degli artigiani, secondo piano, via Confalonieri 10, Milano
- 7 octobre - 15 novembre 2005, "HOLIDAYS. God is Infinity", Galerie Kamel Mennour, Paris 6è
- 6 - 10 octobre 2005, 32è FIAC, Galerie Kamel Mennour, Paris Expo, Porte de Versailles - October 28 - November 10, 2005, Tirana Biennale 3 / "Sweet Taboos" - Episodes 5 : Go Inside, The National Gallery of Arts, Tirana
- 7 - 28 ottobre 2005, "Emergency Biennale in Cecenia", Bolzano Stop, Museion, Museo d’arte moderna e contemporanea, Bolzano / EURAC-European Academy of Bolzano, Viale Druso 1, 39100 Bolzano (Ita)
- September 2 - 18, 2005, "Emergency Biennale in Chechnya" - A suitcase from Paris to Grozny, Brussels Stop, Matrix art Project, Koolmijnenkaai 30-34, 1080 Brussels
- 4 juin - 30 octobre 2005, "Agir proche", Maison de la Culture d’Amiens
- April 9 - May 30, 2005, "Happiness in Mitte", Ikon Gallery, Birmingham
- 23 février - 17 avril 2005, "Biennale de l’urgence en Tchétchénie" - Une valise Paris-Grozny, Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson, Paris


- 13 - 19 dicembre 2004, "Video Di Loghi", Centro Culturale Francese di Torino
- 29 octobre - 11 décembre 2004 , Sculpture(s), Galerie Anne de Villepoix, Paris 3è
- 12 octobre - 19 novembre 2004, "Prosismic", Espace Paul Ricard, Paris 8è
- September 29 - December 5, 2004, "Odyssey(s) 2004", Shanghai Gallery of Art, Three On the Bund, Shanghai
- 25 settembre 2004 - 9 gennaio 2005, "Dimensione Follia", Galleria Civica d’Arte Contemporanea, Trento
- 2 juillet - 10 octobre 2004, "Re : Location 1-7/Shake", Villa Arson-Centre national d’Art contemporain, Nice
- 19. Juni 2004 - 2. Januar 2005, "Die Zehn Gebote" (The Ten Commandments / Les Dix Commandements), Deutsches Hygiene-Museum, Dresden
- 3 giugno - 19 settembre 2004, "Mediterraneans", Roma / MACRO al Mattatoio Museo d’arte contemporanea, Piazza O. Giustiniani 4, Roma
- 9 juin - 12 septembre 2004, "Le Citron et le lait", Cycle "Rien ne presse" / Slow and Steady / Festina lente, septième épisode, Musée d’art moderne et contemporain de Genève
- 3 giugno- settembre 2004, "Mediterraneans - Arte Contemporanea", MACRO al Mattatoio, Roma
- May 27 - July 25, 2004, "Shake", OK Centrum für Gegenwartstkunst, Linz
- 19 mai - 25 juillet 2004, "Miedo total" (Per Total), Sala Montcada de la Fundación ’la Caixa’, Montcada, 14, 08003 Barcelona
- 22 janvier - 25 avril 2004, FRAC Champagne-Ardenne, Le Collège, 1, place Museux, 51100 Reims, Tel. : 03 26 05 78 32, Fax : 03 26 05 13 80
- January 18 - March 7, 2004, RAM Foundation, Rotterdam


- October 18, 2003 - January 18, 2004, “Happiness : A Survival Guide for Art and Life”, Mori Art Museum, Tokyo
- October 3, 2003 - January 4, 2004, "BLOOD : Lines & Connections", Museum of Contemporary Art, Denver
- 19 settembre - 22 novembre 2003, "Nuit", Galleria Laura Pecci, Milan
- June 15 - November 2, 2003, "Sogni e Conflitti" (Dreams and Conflicts / Rêves et conflits), 50è Exposition internationale d’Art de la Biennale de Venise


- 7 décembre 2000 - 18 février 2001, "Paris pour escale", Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
- 6 giugno - 10 settembre, 2001, Galleria Laura Pecci
- May 20 - September 23, 2001, "Uniform : Order and Disorder", Curated by Francesco Bonami, New York / P.S.1 Contemporary Art Center, 22 - 25 Jackson Avenue, Long Island City, 11101



Lire :

- À l’attaque. Adel Abdessemed
(Zurich, Editions JRP-Ringier, 2007)
Edité par Caroline Bourgeois | Textes de Larys Frogier, Elisabeth Lebovici, Philippe-Alain Michaud | Publié avec Le Plateau, Paris, et La Criée, Rennes 2007 | Edition bilingue : français / anglais

- Adel Abdessemed, Global
Interview d’Adel Abdessemed par Guy Tortosa et Anne Bonnin
(Co-édition Collège Frac Champagne-Ardenne/Galerie Kamel Mennour [Paris]/MAMCO [Genève], 2005)

Lire aussi
Don’t Trust Me de Adel Abdessemed


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.