Algeriades > 2017 > Fellag | ⴼⴻⵍⵍⴰⴳ | فلاڨ

  Fellag

Comédien, auteur et metteur en scène, Mohand Saïd Fellag est né en 1950 à Azzefoun en Kabylie. Après quelques tentatives à sa sortie de l’Institut d’Arts dramatique et chorégraphique de Bordj el-Kiffan, il préfère aller tenter sa chance en France et au Canada.
De retour à Alger en 1986, il joue Les Aventures de Tchop, son premier one man show. Le public enthousiaste adopte son personnage de clown tendre et gaffeur.

C’est dans les mois qui suivent les émeutes d’octobre 1988, qu’émerge véritablement la figure de l’humoriste avec "Cocktail Khorotov", un premier spectacle détonnant auquel nous avons pris part en le produisant et en créant le Petit Théâtre qui le donnait à voir à Alger. Prenant au mot les promesses de démocratisation, Fellag écrit et joue cette satire de la société algérienne qui n’épargne personne. Le succès est immédiat et lorsque l’unique chaîne de la télévision nationale diffuse le spectacle en septembre 1989, c’est toute l’Algérie qui est secouée d’un grand éclat de rire annonciateur d’orages.

Toujours au Petit Théâtre l’année suivante, S.O.S. Labès ("Au secours, tout va bien") parodiait les programmes de cette même chaîne de télévision. Babor l’Australie (Un bateau pour l’Australie), en 1991, donnait à Fellag l’occasion de solder ses comptes avec les fantômes de sa propre adolescence en joignant sa voix à celles des jeunes algériens avec leurs rêves d’eldorado. Le mois de représentations de Babor l’Australie que nous avions accueilli à la salle Ibn Zeydoun, en pleine campagne pour les élections législatives de décembre 1991, a constitué un pic de l’agitation démocratique d’alors.

À Tunis où il séjourne en 1994, sous la pression des événements, Fellag crée Délirium. À nouveau en France en 1995, l’artiste, pour qui le rire fait reculer la peur, écrit et joue Djurdjurassique Bled, une leçon d’histoire bien à lui pour tenter de comprendre l’absurde du drame qui se jouait à ciel ouvert dans son pays.
Pathétique et hâbleur, ce poète surréaliste à l’imagination fertile crée un théâtre de la tendresse et de la cruauté mêlées.


Actualité de Fellag


Dans un bistro du boulevard Ménilmontant à Paris, deux hommes devisent. Alors que le plus jeune "bardé de diplômes, ambitieux", souhaite aller investir en Algérie, le plus âgé, un "sexagénaire et ancien réfugié politique", lui raconte "la longue histoire d’un type mystérieux nommé l’Espoir". Troisième roman de Fellag, Un espoir, des espoirs est l’occasion pour l’artiste-écrivain de revenir sur les attentes et les ratés de cinquante années de l’histoire algérienne. (J.-C. Lattès, 2014)

Dans le cadre du 6e Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda), le Centre d’études diocésain "Les Glycines" a accueilli une conférence de Sandra Rousseau, intitulée "Rire là où ça fait mal. Humour et histoire dans les spectacles de Fellag". A travers l’analyse de Djurdjurassique bled (1997) et du Dernier Chameau (2004), Sandra Rousseau se proposait de mettre en lumière "la réécriture de l’histoire proposée par Fellag", qui crée selon elle, "une nouvelle manière d’envisager la coexistence des peuples algériens et français". Étudiante de 3e cycle à l’Université Penn State aux États-Unis, Sandra Rousseau complète une thèse intitulée "Le rire de la mémoire : les relations franco-algériennes et la mémoire populaire comique (1954-2012)". (10 oct. à 18h)

Parmi les 5 films en lice pour l’Oscar du film étranger 2012, remis le 26 février au Kodak Theater à Hollywood, figurait Bachir Lazhar du Canadien Philippe Falardeau, dont Fellag est l’acteur principal. Le film était en compétition avec notamment Une séparation de l’Iranien Asghar Farhadi (Ours d’or à Berlin 2011) qui a finalement été récompensé. Bachir Lazhar met en scène un enseignant qui se présente spontanément dans une école de Montréal dévastée par le suicide d’une enseignante. Avec une approche bien singulière, l’instituteur venu d’Alger va vite s’attacher à son job et à ses élèves sans que personne ne se doute de sa véritable situation personnelle et de la grande précarité de son statut de résidant au Québec. 4e long métrage de Philippe Falardeau, le film a été primé aux festivals de Locarno et Toronto.

Prenant le prétexte d’un sondage d’opinion selon lequel le couscous serait devenu le plat préféré des Français, le nouveau spectacle de l’humoriste s’attaque joyeusement aux "petits chocs des civilisations" qui s’invitent régulièrement dans le débat en France. En tournée depuis octobre 2011, le spectacle a fait escale au Théâtre du Rond-Point à Paris du 11 septembre au 10 novembre 2012.

Durant l’automne 2011, Fellag était à l’affiche de Il reste du jambon ? d’Anne Depetrini (Sortie : 27/10), de Dernier étage, gauche, gauche d’Angelo Cianci (Sortie : 17/11) et des Barons de Nabil Ben Yadir (Sortie : 20/01). Il a également prêté sa voix à des personnages de films d’animation : Le Chat du rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux en 3D (Sortie : 01/06/2011) et Zarafa ! de Rémi Bezançon et Jean Christophe Lie (Sortie : 8 février 2012).



S.O.S. Labès (107’, en arabe, Alger / Le Petit Théâtre, 1990)


Cocktail Khorotov (73’, en arabe, Alger / Le Petit Théâtre, 1989)


Au théâtre



27 juin 2017 à 22 h, "Chants des Marins kabyles" (Izlan ibahriyen) de Sidi Bémol, en cie de Fellag, Lyon / Les Nuits de Fourvière


30 juin à 22 h, Fellag (Invité d’honneur), André Minvielle, Jacques Bonnaffé, "Comme un poisson dans l’autre", Lyon / Les Nuits de Fourvière


Bled Runner de et avec Fellag (création 2016 ; tournée 2016-2017)
Mise en scène : Marianne Epin

- Petits chocs des civilisations (création 2011)
Un spectacle de et avec Fellag
Mise en scène de Marianne Epin


Bibliographie

Un espoir, des espoirs
(Paris, Jean-Claude Lattès, 2014)
(Parution : 1er octobre)


- Le Mécano du vendredi
Illustré par Jacques Ferrandez
(Paris, Jean-Claude Lattès, 2010)
(Rééd., Paris, Point, 2012)
- L’Allumeur de rêves berbères (Paris, Jean-Claude Lattès, 2007)
- Le Dernier chameau et autres histoires (Lattès, 2004)
- Comment réussir un bon petit couscous suivi de Manuel bref et circoncis des relations franco-algériennes (Lattès, 2003)
- C’est à Alger (Lattès, 2002)
- Rue des petites daurades (Lattès, 2001)
- Djurdjurassique Bled (Lattès, 1999)


Rencontres



- 3 octobre 2014, "Où vont nos rêves ?" : dialogue Fellag - Guy Bedos, Mouans-Sartoux / Festival du livre / Cinéma La Strada
- 1er octobre 2014, Fellag pour son livre, Un espoir, des espoirs (Ed. J-C.Lattès, oct. 2014), lecture de textes par Christiane et Sylvain Corthay, Paris / Association de culture berbère (ACB)
- 10 octobre 2013, "Rire là où ça fait mal : Humour et Histoire dans les spectacles de Fellag, par Sandra Rousseau (Université Penn State, USA)
Invitée par le FIBDA, Alger / 6e Fidba / Centre d’Etudes Diocésain Les Glycines, 5 chemin Slimane Hocine, Tel. : 00 213 (0)21 23 94 85
- 29 janvier 2011, Rencontre avec Fellag et Olivier Mongin (écrivain, essayiste et directeur de la revue Esprit) : "De quoi rions-nous ?", L’Aigle / Salle Verdun, 61300 L’Aigle, Entrée gratuite sur réservation : 02 33 84 16 19
- Lire :
* De quoi rions-nous ? d’Olivier Mongin (Hachette Littératures, 2006)
* "Olivier Mongin et Fellag : On ne plaisante pas avec le rire", Propos recueillis par Suzi Vieira, Philosophie Magazine, n° 5, novembre 2006


Au cinéma



- Je vous ai compris de Frank Chiche
(Téléfilm, Animation, 85 min., Fr/Lux, 2011)
Avec François Deblock (Jacquot), Karyll Elgrichi (Malika), Damien Zanoly (Thomas), Mohammed Fellag (Hakim)
Musique originale de Rachid Taha
> 1ère diff. TV : 1er février 2013 à 22h10 sur Arte


- Bachir Lazhar de Philippe Falardeau
(94 min., Can, 2010)
avec Fellag, Sophie Nélisse, Émilien Néron, Brigitte Poupart
d’après la pièce C’est pas moi, je le jure ! d’Evelyne de la Chenelière
> Sortie France : 5 septembre 2012
> US Release : 13 April 2012
> Sortie Canada : 8 février 2012

- 28 avril - 6 mai 2012, 7e Festival international du Film oriental de Genève (Fifog)
- 26 February 2012, 84th Academy Awards (Cérémonie des Oscars), Los Angeles / Kodak Theatre
- 19 - 29 January 2012, Hors compétition, Sundance Film Festival
- October 13 - 22, 2011, Middle East Premiere, Abu Dhabi Film Festival
- 12 - 23 octobre 2011, Montréal / Festival du Nouveau Cinéma
- 30 septembre - 7 octobre 2011, 26e Festival international du Film francophone de Namur
- 26 septembre 2011, avant-première, Cinémathèque québécoise
- 8 - 18 septembre 2011, Special presentations, 36th Toronto International Film Festival
- 3 - 13 agosto 2011, Concorso internazionale, 64° Festival del Film Locarno


- Zarafa ! de Rémi Bezançon et Jean Christophe Lie
(Film d’animation, Fr, 2010)
Avec les voix de Thierry Frémont (Moreno), Simon Abkarian (Hassan), Ronit Elkabetz (Bouboulina), François-Xavier Demaison (Malaterre), Vernon Dobtcheff (le vieux sage), Déborah François (Zarafa adulte), Mohamed Fellag (Mahmoud), Roger Dumas (Charles X), Mostefa Stiti (Pacha)
> Sortie en salles : 8 février 2012

- Le Chat du rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux (en 3D)
Avec les voix de François Morel (Le chat du rabbin), Maurice Bénichou (Le rabbin), Hafsia Herzi (Zlabya), Jean-Pierre Kalfon (Le Malka des lions), Fellag (Le cheik Mohammed Sfar)...
Sortie : 1er juin 2011

- Les Barons de Nabil Ben Yadir
(110 min., Bel/Fr, 2010)
avec Nader Boussandel, Mourade Zeguendi, Monir Aït Hamou
Sortie : 20 janvier 2011

- Dernier étage, gauche, gauche d’Angelo Cianci
(95 min., Fr, 2010)
avec Hippolyte Girardot, Fellag, Aymen Saïdi
- 10 - 20 février 2011, Berlin International Filmfestspiele - Berlinale (Festival du film de Berlin)
Sortie : 17 novembre 2010

- Il reste du jambon ? d’Anne Depetrini
(90 min., Fr, 2010)
avec avec Ramzy, Anne Marivin, Marie-France Pisier, Biyouna, Fellag, Jean-Luc Bideau
Sortie : 27 octobre 2010


- 16 avril 2011, Miramas / Théâtre La Colonne, Rue Marcel Paul, 13140 Miramas, Tel. : 04 90 50 14 74
- 5 - 6 novembre 2010, Théâtre de Nîmes

C’est à Alger
Lecture théâtralisée de Fellag
D’après le recueil de nouvelles C’est à Alger et de nouvelles inédites
Avec Fellag, Marianne Epin et Cyril Romoli (piano et jeu)


- 1er - 4 décembre 2010, Dernière représentation, Amiens / Comédie de Picardie
- 19, 21, 22, 23 juin 2008, Création, Les Nuits de Fourvières

* Tous les Algériens sont des mécaniciens
un spectacle de Fellag
Mise en scène : Marianne Épin
Avec Fellag, Marianne Épin


- 18 - 22 mars 2008, Djurdjurassique Bled, mise en scène de David Strosberg, avec Mohamed Ouachen, Bruxelles / Théâtre National
- 16 - 17 novembre 2007, Herve (Bel) / Théâtre Scène du Bocage
- 2 - 6 octobre 2007 / Limoges / Festival des Francophonies en Limousin :
- 2 octobre 2007 à 20h30, Saint-Junien / La Mégisserie
- 3 octobre à 21h, Saint-Angel / La Chélidoine
- 4 octobre 2007 à 20h30, 5/10 à 21h, 6/10 à 17h, CCM John Lennon
- 7 - 25 novembre 2006, "Djurdjurassique Bled" de Mohammed Fellag, Bruxelles / Théâtre National - Studio

* Djurdjurassique Bled
de Mohammed Fellag
Mise en scène de David Strosberg
Avec Mohamed Ouachen


- 24 juin 2006, Les Coloniaux de Aziz Chouaki, Bar le Duc / Le Théâtre, 20, rue Theuriet, 55000 Bar le Duc, Tel. : 03 29 79 11 13
- 22 et 23 juin 2006, Verdun / Podium Quai de Londres

* Les Coloniaux
de Aziz Chouaki
par Fellag

Lire aussi
Bled Runner de Fellag
Le Dernier chameau
Comment réussir un bon petit couscous
Che bella la vita !
Le Syndrome de la page 12
Un bateau pour l’Australie
L’Allumeur de rêves berbères
Tous les Algériens sont des mécaniciens
C’est à Alger
Petits chocs des civilisations


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.