Algeriades > 2000 > Foire du Livre de Francfort

  Foire du Livre de Francfort

Décerné par un jury de libraires et d’éditeurs allemands et remis par le président de la République, le "Friedenspreis des Deutschen Buchhandels" (prix de la Paix) est allé à Assia Djebar pour une oeuvre littéraire qui plaide en faveur des femmes des sociétés musulmanes. "...Portée par des Voix qui m’assiègent, peut-on lire dans son dernier ouvrage*, ma propre voix, [...] a tenté, surtout au cours des années tumultueuses, et souvent tragiques, de mon pays, simplement de défendre la culture algérienne, qui me paraissait en danger. Mais vivante, celle-ci demeure, même si certains lui dénient sa multiplicité".
Assia Djebar a dédié son prix à Kateb Yacine (1929-1989) et à trois écrivains assassinés durant la tourmente algérienne : Tahar Djaout (1954-1993), Youcef Sebti (1943-1993) et Abdelkader Alloula (1929-1994).



- Octobre 2000, Frankfurt Book Fair



> Idiome de l’exil et langue de l’irréductibilité, Texte intégral de la déclaration d’Assia Djebar sur www.assiadjebar.net



*Ces voix qui m’assiègent
d’Assia Djebar
(Paris, Albin Michel, 1999)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.