Algeriades > 2016 > Hamid Remas

  Hamid Remas (1949-2016)

Le comédien et metteur en scène Hamid Remas est décédé le 25 novembre des suites d’une longue maladie. Il avait 67 ans. Il a été inhumé au cimetière de Cherchell.

Né Mohammed Remas à Oran, élève de l’Institut national d’art dramatique de Bordj El Kiffan (Alger), il fait ses premiers pas de comédiens avec des condisciples de l’Institut comme Fellag, Sonia et Mustapha Ayad. En 1976, le groupe rejoint le théâtre d’Annaba alors dirigé par Sid Ahmed Agoumi. En 1979, Hamid Remas rejoint le Théâtre national d’Alger, dont il prendra sa retraite en 2001. En 1986, aux côtés de Fellag, Mustapha Ayad et Zahir Bouzerar, Hamid Remas s’illustre dans El Bedla el beida loun el qamra fi leilet e-seif, adaptée du Costume blanc couleur glace à la noix de coco, de Ray Bradbury dans une mise en scène de Aziz Arbia.

A Paris, durant un intermède de deux années, il joue dans une adaptation d’Un été de cendres d’Abdelkader Djemaï, mis en scène par Ziani Cherif Ayad (2003), La Pluie de Rachid Boudjedra, adapté et mise en scène d’Antoine Caubet (2003) ainsi que Les Fusils de la Mère Carrar (2005), dans une mise en scène également d’Antoine Caubet. De retour à Alger, Hamid Remas signe la mise en scène d’El Bedla el beïda... adaptée de Ray Bradbury par M´hamed Benguettaf (2004).

Le comédien fut enfin au générique de nombre de films pour la télévision et le cinéma, dont Le Moulin de Monsieur Fabre et Mostefa Ben Boulaid d’Ahmed Rachedi, Hassan Taxi de Mohamed Slim Riad et, plus près de nous, Rachida de Yamina Bachir-Chouikh.

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.