Algeriades > 2018 > Lounès Tazaïrt

  Retour à Tigzirt de Lounès Tazaïrt

De retour sur scène au printemps 2009, Lounès Tazaïrt proposait un best off de ses meilleurs sketches tirés du Maghreb de canard, des Salades à Malek, du Fils du dessert et des Spasmopholies d’Omar. Les Personnages de Momo, Zoubida, Malek, la cousine Zazie et les autres, ont quelque peu vieilli mais sont toujours aussi drôles. "Momo le rockeur, un tantinet ringard, n’a pas vu le temps passer, le papi s’en est allé, et voici que pointe la voix de la 3ème génération...".

Né en 1948 près de Tigzirt, Lounès Tazaïrt n’a qu’un an lorsque sa famille quitte l’Algérie pour s’installer à Aubervilliers, dans la banlieue parisienne. C’est ensuite, alors qu’il est machiniste au Théâtre de la Commune, qu’il se découvre une vocation pour la scène.
Lounès Tazaïrt suit les cours de Jean Brassat à la Courneuve avant de faire sa première apparition dans Tueur sans gages d’Eugène Ionesco, donné au Théâtre de l’Est parisien dans une mise en scène de Guy Rétoré.

En 1987, Lounès Tazaïrt passe à l’écriture et monte Le Maghreb de canard, son premier one man show. Le spectacle sera sélectionné au Printemps de Bourges (1988) avant d’être couronné Prix du jury au Festival international du café-théâtre de Cannes en 1989.
Deux ans plus tard, il écrit et joue Le Fils du dessert, son deuxième one man show. Il fera également des incursions au cinéma, notamment avec Alain Corneau dans Fort Saganne, et à la télévision avec Sarah Maldoror dans Les passager du Tassili, d’après le roman d’Akli Tadjer.

Avec Les Salades à Malek en 1994, l’humoriste poursuivait sa saga de la famille algérienne en France. Ses spectacles à sketches sont autant de tranches de vies où se bousculent plusieurs générations d’immigrés et leurs enfants. Tour à tour acide et lucide, tendre et facétieux, Lounès Tazaïrt a posé ses valises au théâtre.

Plus récemment au cinéma, on l’aura vu à la faveur de compositions élégantes dans des films comme Fièvres de Hicham Ayouch (2013), Le Noir (Te) Vous Va Si Bien de Jacques Bral (2011), L’Ennemi intime de Florent Emilio Siri (2006) ou Zaïna, cavalière de l’Atlas de Bourlem Guerdjou (2004)
Au théâtre on l’aura également vu dans Pages d’amour, feuilles vierges... ou la répétition de Yakoub Abdellatif, mis en scène par l’auteur (2004), Allers-retours de Ödön von Horváth dans une mise en scène d’Ahmed Khoudi (2006-2007), Invisibles (2011-2015) et Vertiges de Nasser Djemaï, mis en scène par l’auteur.



- 18 décembre 2018, Retour à Tigzirt de Lounès Tazaïrt (théâtre), lecture par l’auteur, Paris / Maison des auteurs, 7, rue Ballu, Paris 9e
- 19, 20, 22 et 23 janvier 2010, Marseille / Le Parvis des Arts, 8, rue du Pasteur Heuzé, Tel. : 04 91 64 06 37

- 26 novembre - 5 décembre 2009, Strasbourg / 6e Festival Strasbourg Méditerranée / Le Kafteur, 3, rue Thiergarten 67000 Strasbourg, Tel. : 03 88 22 22 03
- 17 octobre 2009, La Glacerie / Théâtre des Miroirs, rue Martin Luther King, 50470 La Glacerie, Tel. : 02 33 44 45 10
- 6 mars - 29 mai 2009, Paris / Théâtre Darius Milhaud, 80, allée Darius Milhaud, Paris 19è, Réservations : 01 42 01 92 26



Les Salades à Malek
de et avec Lounès Tazaïrt

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.