Algeriades > 2017 > Luchino Visconti

  L’Etranger de Luchino Visconti

Si Luchino Visconti a songé très tôt à adapter L’Étranger de Camus, publié en 1942, c’est seulement en 1966 que le producteur Dino de Laurentis lui en a donné l’occasion. Signé Visconti, Suso Cecchi d’Amico et Georges Conchon, avec la collaboration d’Emmanuel Roblès, le "frère de soleil" d’Albert Camus, le scénario initial se proposait d’utiliser la guerre d’Algérie comme cadre et ressort du film. Mais l’adaptation a été récusée par Francine Camus, la veuve de l’écrivain. Visconti se résoudra à tourner L’Étranger en se résignant à la fidélité la plus littérale au texte. Projeté pour la première fois en public au Festival de Venise 1967, Lo Straniero ne fit pas recette.

Visconti a longtemps regretté le refus de voir tourner une interprétation moderne du roman. "Mais mon interprétation, mon scénario existe, soutiendra-t-il plus tard. je l’ai écrit avec la collaboration de Georges Conchon, c’est une toute autre chose, c’était un film qui avait les échos de L’Étranger, mais des échos qui arrivaient jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à l’O.A.S., jusqu’à la guerre d’Algérie, c’est vraiment ce que le roman de Camus signifiait. Le roman de Camus, je dirais qu’il prévoyait ce qui est arrivé, et moi, cette prévision qui est dans le roman, je la réalisais cinématographiquement."

Auteur d’une œuvre cinématographique étudiée et célébrée mondialement, Luchino Visconti (1906 - 1976) a fait ses débuts aux côtés de Jean Renoir dont il fut l’assistant. Celui qui fut l’un des maîtres du néo-réalisme italien mit également en scène quarante-cinq pièces de théâtre et vingt et un opéras. Il fut en outre l’auteur de deux ballets et d’un livret d’opéra. Disparu après L’Innocent, adapté de Gabriele d’Annunzio, l’ancien militant du Parti communiste italien nourrissait le secret projet de porter à l’écran À la recherche du temps perdu de Marcel Proust.


Luchino Visconti > The Stranger (10’)


Marcello Mastroianni et Luchino Visconti, à propos du tournage de L’Étranger de Camus



Anna Karina évoque le tournage de "L’Étranger", Luchino Visconti...



21 octobre à 18 h, 1er novembre à 18 h, Paris / Cinémathèque française / Rétrospective Luchino Visconti


- 27 & 30 May 2017, "Il Bello Marcello", New York City / Film Society Lincoln Center / Walter Reade Theater
- 26 décembre 2015 à 14 h 30, 28/12 à 18 h 30, 4 janvier 2016 à 20 h 30, version restaurée, Rétrospective Luchino Visconti, Nantes / Le Cinématographe
- 26 juin - 5 juillet 2015, Luchino Visconti (1906-1976) : L’Intégrale, 43e Festival international du film de La Rochelle
- 1er et 3 décembre 2013, Portes-lès-Valence / Train-Cinéma
- 7 - 17 août 2013, "Hommage à Anna Karina", Festival du film de Locarno
- 23 et 30 juillet 2013, Festival de théâtre de Figeac
- 5 juillet 2013, Journées spéciales Albert Camus au MuCEM, Marseille / Fort Saint-Jean
- 8 et 9 novembre 2012, Cinémathèque de Nice
- 27 et 29 janvier 2012, "Voyage de l’autre côté du miroir", Vincennes / Rencontres internationales du cinéma "Patrimoine et prix Henri Langlois" / Cinéma le Vincennes
- 4 - 10 octobre 2010, Rétrospective Luchino Visconti (copies neuves ou restaurées), Lyon / Festival Lumières
- 14 avril - 27 avril 2010, Marne la Vallée / La Ferme du Buisson
- July 18 - August 23, 2008, Retrospective Maestro : The Films of Luchino Visconti, Cinémathèque Ontario / Art Gallery of Ontario’s Jackman Hall, 317 Dundas Street West, Toronto
- 31 août - 24 octobre 2006, Rétrospective Luchino Visconti, Lyon / Institut Lumière, 25, rue du Premier Film, 69007 Lyon, Renseignements : 04 78 78 18 95
- 4 - 14 mars 2006, 17è Festival Travelling de Rennes
- 23 juillet 2005, Lourmarin / Place Henri Barthélemy
- 3, 8 et 10 juillet 2005, " Hommage à Anna Karina", 33è Festival international du film de La Rochelle



Lo Straniero (L’Étranger / The Stranger)
Un film de Luchino Visconti
D’après l’œuvre d’Albert Camus
(105 min, Ita/Fr/Alg, 1967)
Avec Marcello Mastroiani (Meursault), Anna Karina (Marie Cardona), Georges Géret (Raymond), Bernard Blier (l’avocat de la défense), Georges Wilson (le juge d’instruction), Bruno Cremer (le prêtre), Mohamed Cheritel, Saada Rahleur et Brahim Hadjadj (les trois Arabes)
Production : Dino de Laurentis [Raster Films] (Roma) / Marianne Production (Paris) / Casbah Films (Alger)
- Sortie : 20 octobre 1967
- Reprise en salles : 11 novembre 2009
Distribution : Acacias Films

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.