Algeriades > 2017 > Malik Bendjelloul | مالك بن جلول

  Sugar Man de Malik Bendjelloul

Malik Bendjelloul, le réalisateur de Searching for Sugar Man, s’est donné la mort le 13 mai 2014 à Solna, au nord de Stockholm. Il était âgé de trente six ans. "Je peux confirmer qu’il s’agit d’un suicide et qu’il était déprimé depuis quelques temps", avait expliqué son frère Johar Bendjelloul à la presse. Agé de 36 ans, le cinéaste suédo-algérien avait reçu un oscar en 2013 pour son documentaire qui avait révélé Sixto Rodriguez au monde. Né en 1977 d’un père algérien et d’une mère suédoise, Malik Bendjelloul a fait ses débuts d’acteur dans la série Ebba et Didrik en 1990, avant de se tourner vers la réalisation. Sugar Man est son premier long métrage.

En février 2013, Sugar Man a été sacré meilleur documentaire lors de la 85e cérémonie des Oscars à Los Angeles. Le film qui comptait parmi les favoris a auparavant remporté le BAFTA du meilleur documentaire en Grande-Bretagne.

Du nom d’une chanson composée par un météore nommé Sixto Rodriguez, Sugar Man est consacré à ce chanteur-guitariste américain, auteur de deux albums folk enregistrés en 70 et 71 sur un label de Motown et disparu ensuite sans laisser d’adresse, faute de succès... sauf en Afrique du Sud où, à son insu, l’un de ses disques trouve un écho singulier auprès de la classe moyenne blanche, pour laquelle il devient un album culte et un symbole de la résistance anti-apartheid. Au point que, comme nous le montre Ilse Assmann de la South African Broadcasting Corporation, l’album disponible à la phonothèque de la radio-télévision a été rayé manuellement pour empêcher tout risque de passage à l’antenne des chansons jugées indésirables.

En 2006, Malik Bendjelloul découvre son existence lors d’un voyage en Afrique du Sud. Et le sujet l’emballe, comme il a auparavant séduit Stephen "Sugar" Segerman, un disquaire du Cap qui lui voue un véritable culte, et le journaliste Craig Bartholomew-Strydom qui n’a pas ménagé sa peine pour en savoir plus sur le sort du chanteur. Sugar Man s’attache aux recherches pleines de surprises de ces deux fans, une enquête qui démarre en Afrique du Sud sur l’incroyable succès de Sixto Rodriguez, plus célèbre ici que les Rolling Stones mais dont on ne sait rien, puis sur ses traces jusqu’à le dénicher à Détroit dans le Michigan, l’ancien berceau moribond de l’industrie américaine. Et là, ils découvrent un personnage désarmant de simplicité et d’humilité, qui a enchaîné les emplois d’ouvrier sur des chantiers pour élever ses trois filles. Aucune amertume chez ce fils d’immigrés mexicains, donné pour mort, qui a quitté l’école à 16 ans avec l’espoir de vivre de sa musique. Ce qui ne l’a pas empêché de décrocher un diplôme de philosophie à l’université, allant même jusqu’à se porter candidat à la mairie de sa ville. Un "paria" au grand cœur dont ses filles parlent avec fierté, un père qui les a toujours invitées à s’élever et notamment en allant aux musées.

25 ans plus tard, l’émotion est à son comble lorsqu’en mars 1998, il a alors 56 ans, Sixto Rodriguez est invité à se produire en Afrique du Sud devant un public conquis à qui il lancera, "merci de me garder en vie". En 2008 ensuite, une réédition de son album Cold Fact sera bientôt suivie de son second opus Coming from Reality. Puis ce sera la scène qui permet sa redécouverte en France en 2009.
Peu loquace mais charismatique, le voilà pris -avec quelques décennies de retard- dans le tourbillon d’une tournée de projections et de concerts pour la promotion du film. Mais il reste zen. "Pour lui, estime Malik Bendjelloul, le succès est d’avoir ce que vous voulez, mais le bonheur est d’accepter ce que vous avez.

Révélé au Festival de Sundance 2012 où il obtenu deux prix, en salles en France à partir du 26 décembre, le film a été applaudi par une critique unanime. Sorti en juillet précédent aux États-Unis, Searching for Sugar Man, dont le New York Times du 25 janvier rappelait qu’il avait fait plus de 3 millions de dollars au box-office américain, a en outre obtenu le prix du meilleur documentaire des Producers Guild Awards à Los Angeles (26/01) ainsi qu’un Guldbagge Award suédois du meilleur documentaire (21/09).

Ne manquez pas Sugar Man, un film dont on sort les yeux, les oreilles et le cœur comblés. A voir absolument !


- 3 mars 2017 à 22 h 40 sur Arte
- 1ère diff. TV : 17 décembre 2013 à 22h45, 22/12 à 20h50, 24/12 à 1h45, 26/12 à 11h55, 29/12 à 9h40 sur Canal+


- 25 décembre 2013, Alger / Salle El Mouggar / 3e Festival international du cinéma d’Alger
- 7 - 17 June 2013, Italian premiere, Bologna / Biografilm Festival
- 24 février 2013, 85e Cérémonie des Oscars, Los Angeles / Dolby Theater
- 31 août - 9 septembre 2012, Festival du Cinéma américain de Deauville
- June 14-24, 2012, 18th Los Angeles Film Festival
- April 18 - 29, 2012, New York / Tribeca Film Festival
- March 8 - 16, 2012, Austin [TX] / SXSW Film Festival
- January 19 - 29, 2012, Park City / Sundance Film Festival


- Sixto Rodriguez en concert : 13 septembre 2016, Montréal / Olympia
- 11 September 2016, Toronto / Massey Hall
- 1 September 2016, Edmonton / Northern Alberta Jubilee Auditorium
- 31 August 2016, Calgary / Southern Alberta Jubilee Auditorium
- 29 August 2016, Vancouver / The Orpheum
- 27 August 2016, Victoria / Royal Theatre
- 22 & 23 July 2016, London / Palladium
- 18 July 2016, Copenhagen / Koncerthuset
- 9 July, Klam / Clam Castle (Burg Clam, Austria) / Harvest of Art Festival
- 8 July, Eisenstadt (Austria) / Schloss Esterhazy Orangerie / Nova Jazz & Blues Night
- 6 July 2016, Zürich / X-TRA



Trailer > Sugar Man (Searching for Sugar Man) de Malik Bendjelloul (VOST)



Audio > Sixto Rodriguez > Sugar Man


Vidéo > Interview with director Malik Bendjelloul and Rodriguez (7’55)


Vidéo > Interview with director Malik Bendjelloul (5’07, VO STF)


The Official Sixto Rodriguez Website



Sugar Man (Searching for Sugar Man)
Un film de Malik Bendjelloul
(Doc., 85 min., Swe/UK, 2012)
* World Cinema Audience Award Documentary & World Cinema Special Jury Prize Documentary, Sundance Film Festival
- Sortie France : 26 décembre 2012
- U.S. Release : 27 July 2012

DVD (ARP Sélection, 19/11/2013)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.