Algeriades > 2017 > Rachida Brakni | رشيدة براكني

  Rachida Brakni sur scène, derrière la caméra et dans les bacs

Sous le nom de Lady Sir, Rachida Brakni et Gaëtan Roussel, chanteur de Louise Attaque, ont publié un album de dix chansons en duo, dans une veine folk rock. Intitulé Accidentally Yours, il est sorti le 14 avril (Barclay/Universal).
Tout est né d’une collaboration pour le générique du film De sas en sas de l’actrice-réalisatrice, pour lequel Gaëtan Roussel avait un titre sous la main, "Accidentally Yours", avant de se transformer en album à quatre mains, chanté en français, en anglais et en arabe.
En 2002, sur des textes de son compagnon Eric Cantona et des compositions signées Cali, la comédienne avait publié Rachida Brakni, un premier album chez Bcba/EMI.


Lady Sir > "Le temps passe"


Lady Sir > "Je ne me souviens pas"



En concert : 7 juin 2017, Reims / Comédie


- 30 juin, Paris / Philharmonie

-------------

- 24 mai 2017, Nîmes / Paloma, 250, Chemin de l’aérodrome, 30000 Nîmes
- 22 avril 2017, Printemps de Bourges

Accidentally Yours, de Lady Sir [Rachida Brakni et Gaëtan Roussel]
(Barclay/Universal, 2017)
Sortie : le 14 avril


Au théâtre, Rachida Brakni est en tournée avec Je crois en un seul dieu. Dans ce monologue imaginé par Stefano Massini, au cœur du conflit israélo-palestinien, elle campe tout à la fois une enseignante juive de gauche, une étudiante palestinienne et une militaire américaine, dont les destins fusionnent un jour d’attentat dans un bar à Tel Aviv. Le spectacle est mis en scène par Arnaud Meunier.



- Au théâtre : 18 - 19 mai 2017, Oyonnax / Centre culturel Aragon
- 10 - 11 mai 2017, Amiens / Le Safran
- 3 - 5 mai 2017, La Ricamarie / Centre culturel
- 26 - 29 avril 2017, Nice / Théâtre national
- 20 avril 2017, Castelnaudary / Théâtre des 3 Ponts
- 13 - 14 avril 2017, Lons-le-Saunier / Les Scènes du Jura
- 14 mars - 8 avril 2017, Paris / Théâtre du Rond-Point
- 7 et 8 mars 2017, Angoulême / Théâtre
- 1er - 17 février 2017, Lyon / Célestins
- 25 au 28 janvier 2017, Tours / Olympia
- 10 - 20 janvier 2017, Comédie de Saint-Étienne

Je crois en un seul dieu de Stefano Massini (1 h 40)
Mise en scène d’Arnaud Meunier
Traduction : Olivier Favier, Federica Martucci


Avec De sas en sas, sorti le 22 février, Rachida Brakni est passée derrière la caméra pour son premier long métrage, un huis-clos dans l’univers de la prison.


Au cinéma : De sas en sas
Un film de Rachida Brakni
(82 min., Fr, 2016)
Avec Zita Hanrot, Samira Brahmia, Judith Caen, Fabienne Babe
Sortie en salles : 22 février 2017



Née en 1977 à Paris de parents algériens, cette ancienne athlète devenue comédienne est passée par le studio de Jean-Louis Martin-Barbaz (1996-1998), puis le Conservatoire supérieur d’art dramatique (1998-2001) dans les classes de Jacques Lassalle et de Catherine Hiegel. Elle a ensuite travaillé avec Marcel Bozonnet qui lui a notamment confié le rôle titre d’Antigone de Sophocle créé au Maroc en 1999. Ce sera ensuite Gabriel Garran pour des lectures d’auteurs algériens Autour de Kateb Yacine et Jean-Pierre Albe pour Le Cid de Pierre Corneille et Richard III de William Shakespeare.

A la veille de son départ du Conservatoire, Jacques Lassalle a monté Après (avril 2001), une chronique dramatique dans laquelle il revient sur ses années de formation au temps de la guerre d’Algérie. Le metteur en scène lui a réservé un personnage d’élève algérienne du conservatoire qui en vient à passer dans le militantisme clandestin du FLN.
Rachida, la seule des enfants Brakni à parler arabe, déclarait au quotidien Libération (5 octobre 2001) : "Quand j’allais en Algérie, j’étais une émigrée. Je revenais, j’étais une autre émigrée. Aujourd’hui je me sens apaisée. Profondément française et nourrie de culture algérienne, une richesse que je ressens d’autant plus que je suis française."

Pensionnaire de la Comédie-Française de 2001 à 2004, la comédienne fut tour à tour la reine Doña Maria de Neubourg dans Ruy Blas de Victor Hugo (m.e.s. Brigitte Jaques-Wajeman), qui lui a valu le Molière de la révélation théâtrale féminine 2002, Junie dans Britannicus de Jean Racine (m.e.s. Brigitte Jaques-Wajeman) et Mina adulte dans Papa doit manger de Marie NDiaye (m.e.s. André Engel). Rachida Brakni a auparavant obtenu le prix de Tragédie Sylvia Monfort 1999 pour son interprétation dans Le Baiser dans la nuit, porté à la scène par Patrick Simon.

Sollicitée par le cinéma, elle est au générique d’une vingtaine de films dont Loin d’André Téchiné (2001), Chaos de Coline Serreau (Fr, 2001) qui lui a valu un César du Meilleur Espoir féminin 2002, L’Enfant endormi de Yasmine Kassari (2004) et Barakat de Djamila Sahraoui (2005).


Dans la France de l’après-guerre, la loyauté et la fidélité sont mises à l’épreuve dans "Victor" (2015), une pièce à trois personnages pris dans une spirale de sentiments entre amour, affaires et amitié virile. La pièce est mise en scène par Rachida Brakni. Durant la saison, celle-ci a tourné dans Maintenant ils peuvent venir, un film adapté du roman poignant d’Arezki Mellal. Avec Amazigh Kateb, Rachida Brakni y forme un couple dans l’engrenage de violence des années 1990 en Algérie. La réalisation est signée Salem Brahimi.

Durant l’automne 2013, Rachida Brakni était de retour sur scène dans une adaptation de Sonate d’automne (Höstsonaten, 1978) d’Ingmar Bergman, dans lequel le cinéaste, metteur en scène de théâtre et écrivain suédois a offert à Ingrid Bergman l’un de ses plus beaux rôles en compagnie de Liv Ullman. Dans cette pièce adaptée par Marie Deshaires et mise en scène par Marie-Louise Bischofberger, Rachida Brakni campe Eva, une jeune femme qui a invité sa mère Charlotte (Françoise Fabian) à lui rendre visite, après sept ans pendant lesquels les deux femmes ne se sont pas vues. Les tensions refont alors surface entre Eva et sa mère qui l’a toujours négligée au profit de sa carrière de pianiste et de son plaisir, pour aboutir à une nuit de conversation et d’affrontement.

Sur des textes de son compagnon Eric Cantona et des compositions signées Cali, rachida s’est également lancée dans la chanson en publiant un premier album chez Bcba/EMI. Intitulé tout simplement Rachida Brakni, il est sorti en février 2012. Rachida Brakni l’a étrenné le 4 avril sur la scène du Café de la Danse à Paris.

L’année précédente, Rachida Brakni a tourné La Ligne droite sous la direction de Régis Wargnier. Avec également Clémentine Célarié à l’affiche, le film met en scène une histoire d’athlète qui perd la vue (Cyril Descours) et retrouve peu à peu le goût de vivre par le handisport (Sortie : 9 mars 2011). En 2012, elle est à l’affiche de Cheba de Françoise Charpiat en compagnie d’Isabelle Carré et Biyouna.

En 2010, le théâtre Marigny à Paris présentait Face au paradis de Nathalie Saugeon dans une mise en scène de Rachida Brakni. La pièce, où il est question de deux survivants coincés sous les décombres d’un immeuble qui s’est effondré sur un supermarché, accueillait son compagnon dans la vie Eric Cantona, pour la première fois sur scène, en compagnie de Lorànt Deutsch. Face au paradis était à l’affiche du théâtre Marigny pour 60 représentations.
L’actualité de Rachida Brakni en 2010, ce fut aussi Les Mouvements du bassin, mis en scène par l’acteur de X HPG, et L’Étreinte, un téléfilm de Sébastien Jaudeau pour France 2, tous deux avec Eric Cantona.

A l’affiche de Neuilly sa mère ! de Gabriel La Ferrière d’après une histoire de Djamel Bensalah et d’Une affaire d’Etat d’Eric Valette, Rachida Brakni le fut également à la rubrique chansons avec la parution de l’album Madame aime chez Warner. Sur une idée originale d’Anne-Florence Schmitt (Madame Figaro) et de Cécile Togni et Tania Bruna-Rosso (des "Putafranges"), le disque a été réalisé et arrangé par Bertrand Burgalat et Philippe Uminski. Madame aime rassemble 13 chansons d’amour interprétées par autant de comédiennes, dont Nathalie Baye, Emmanuelle Béart, Isabelle Carré, Clotilde Courau ou Sylvie Testud. Rachida Brakni y reprend "J’aime regarder les mecs" du groupe belge Polyester.
Durant l’édition 2008, Rachida Brakni était membre du jury de la Compétition internationale du Festival du Film de Locarno.

A la suite d’Andie McDowell, Eva Longoria et Aishwarya Rai, Rachida Brakni et l’Italo-Tunisienne Afef Jnifen, figure de la mode et de la télévision italienne, ont été désignée ambassadrices de l’Oréal Paris pour laquelle elles se sont engagées à afficher leurs boucles et à la représenter au Festival de Cannes dont la marque de cosmétiques est partenaire officiel. Rachida Brakni avait été approchée par Youcef Nabi, Directeur général International de L’Oréal Paris, qui estime que "toutes les valeurs qu’elle incarne font d’elle une magnifique ambassadrice pour la marque". Le contrat a pris fin au bout de deux ans.

Durant le mois de juin 2007, Rachida Brakni s’est mariée avec Eric Cantona, l’ancien joueur vedette de Manchester United. C’est durant le tournage de L’Outremangeur (2003) que l’actrice a fait la rencontre de l’ex-footballeur reconverti acteur. On se souvient que durant le tournage de Barakat de Djamila Sahraoui, Canto était allé la rejoindre en Algérie.

En janvier précédent, en compagnie de Maurice Bénichou, Rachida Brakni jouait Ténèbres de l’écrivain suédois Henning Mankell qui partage son temps entre Suède et Mozambique. Dans une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, cette pièce nous conte l’histoire un père et d’une fille, dont on ne sait d’où ils viennent, éprouvés par leur odyssée dans le détroit de Gibraltar, périple de 14 kilomètres entre le Maroc et l’Espagne durant lequel tous les passagers sont morts noyés.

En 2006, Rachida Brakni était à l’affiche du Viol de Lucrèce de William Shakespeare, qui revisite le récit fait par Tite-Live du viol de la plus vertueuse des Romaines par le roi étrusque Tarquin. Joué en compagnie de Pascal Bongard dans une mise en scène de Marie-Louise Bischofberger, d’après la traduction d’Yves Bonnefoy, le spectacle a été créé à la MC 93 de Bobigny avant de partir en tournée. (Crédit Photo : Sonia Barcet)



Au théâtre


Victor d’Henri Bernstein
Mise en scène de Rachida Brakni
Avec Eric Cantona, Grégory Gadebois, Caroline Silhol
- A partir du 2 septembre 2015, Paris / Théâtre Hébertot
Sonate d’automne d’Ingmar Bergman
Adaptation de Marie Deshaires
Mise en scène de Marie-Louise Bischofberger
Avec Françoise Fabian, Rachida Brakni, Eric Caruso
- 26 novembre - 26 décembre 2013, Paris / Théâtre de l’Œuvre
- Sonate d’automne > Bande annonce
Face au paradis de Nathalie Saugeon
Mise en scène de Rachida Brakni
Avec Eric Cantona et Lorànt Deutsch
- 26 janvier - 8 mai 2010, Paris / Théâtre Marigny
Ténèbres
de Henning Mankell
Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman
Avec Maurice Bénichou et Rachida Brakni
- 15 janvier - 10 février 2007, Théâtre ouvert, 4 bis, cité Véron, Paris 18è
Le Viol de Lucrèce
Poème de William Shakespeare
D’après la traduction d’Yves Bonnefoy
Adaptation Marie-Louise Bischofberger en collaboration avec Pascal Bongard
Avec Pascal Bongard, Rachida Brakni
- 25 avril - 21 mai 2006, MC 93 de Bobigny
Britannicus de Jean Racine
Mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman
- 21 janvier - 6 mars 2004, Comédie-Française, Théâtre du Vieux-Colombier, Paris 1er
Papa doit manger de Marie Ndiaye
Mise en scène d’André Engel
- 22 février - 22 juin 2003, Comédie-Française, Salle Richelieu, Paris 1er
Ruy Blas de Victor Hugo
Mise en scène de Brigitte Jacques-Wajeman
- 17 novembre 2001 - 21 juillet 2002, Comédie Française, Salle Richelieu, Paris 1er



Au cinéma


Cheba Louisa de Françoise Charpiat
(100’, Fr, 2012)
Avec Isabelle Carré, Rachida Brakni, Steve Tran, Sid Ahmed Agoumi
Sortie : 8 mai 2013
Les Mouvements du bassin de HPG
avec Rachida Brakni, HPG, Eric Cantona
Sortie : 26 septembre 2012
La Ligne droite de Régis Wargnier (2010)
avec Rachida Brakni, Cyril Descours, Clémentine Célarié
Sortie : 9 mars 2011
Une affaire d’Etat d’Eric Valette (2009)
Sortie : 25 novembre 2009
Neuilly sa mère ! de Gabriel La Ferrière (2009)
Sortie : 12 août 2009
Les Bureaux de Dieu de Claire Simon (Fr/Bel, 2008)
Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2008
Sortie : 5 novembre 2008
Secret défense de Philippe Haim (Fr, 2007)
Sortie : 22 octobre 2008
Skate or Die de Miguel Courtois (Fr, 2007)
Sortie : 11 juin 2008
La Bombe humaine de Laurent Touil-Tartour (Inédit, 2007)
Lisa et le pilote d’avion de Philippe Barassat (Inédit, 2006)
La Part animale de Sébastien Jaudeau (2006)
Sortie : 24 octobre 2007
Notable donc coupable de Francis Girod (Téléfilm, 2007)
Diff. TV : 2-3 octobre 2007 sur France 2
La Surprise d’Alain Tasma (Téléfilm, 2006)
Diff. TV : 21 février 2007 à 20h50 sur France 2
Barakat ! de Djamila Sahraoui (2006)
Sortie : 13 septembre 2006
On ne devrait pas exister de H.P.G. (2005)
One Day in Europe de Hannes Stöhr (2005)
Une belle histoire de Philippe Dajoux (2005)
Ne quittez pas ! d’Arthur Joffé (2004)
L’Enfant endormi de Yasmine Kassari (2004)
La Lettre de Nabila de Marc Lévy (C.-M., 2004)
L’Outremangeur de Thierry Binisti (2003)
Comme un avion de Marie-France Pisier (2002)
Chaos de Coline Serreau (2001)
César du Meilleur Espoir féminin (2002)
Loin d’André Téchiné (2001)
Une couleur café d’Henri Duparc (1997)
Voile d’automne de Raphaël Didierjean (C.-M., 1997)



Lectures


- 28 juin 2015, Rachida Brakni lit Le Prophète de Khalil Gibran, Toulouse / Cloître des Jacobins / 11e Marathon des mots
- 27 juin 2015, Rachida Brakni lit Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee, Toulouse / Chapelle des Carmélites / 11e Marathon des mots

- 15 décembre 2014, Hommage à Taos Amrouche : balade littéraire et musicale, avec Joëlle Losfeld (éditrice) et Rachida Brakni (actrice et metteur en scène), Marseille / MuCEM / Auditorium Germaine-Tillion

Lire aussi
La Plume sans papier par Rachida Brakni


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.