Algeriades > 2017 > René Vautier | روني فوتيي

  René Vautier

Des maquis algériens dont il a réalisé les premières images, jusqu’à la création du Centre audiovisuel d’Alger et le lancement des projections itinérantes des ciné-pops après l’indépendance, l’Algérie a durablement marqué la vie d’homme et de cinéaste de René Vautier. Édité par les Mutins de Pangée sous forme d’un coffret de 4 DVD, René Vautier en Algérie rassemble 15 de ses films, allant des Anneaux d’or (1956) à A propos de... l’autre détail (1988), sans oublier Avoir 20 ans dans les Aurès (1971), J’ai huit ans de Yann Le Masson et Olga Poliakoff (1961) et de nombreux bonus.

Le cinéaste et militant anticolonialiste René Vautier est mort le 4 janvier 2015 en Bretagne. Il avait 86 ans. Né en 1928 à Camaret-sur-Mer, décoré de la Croix de guerre à seize ans, cet ancien de l’Idhec est l’auteur des premières images des maquis algériens, tournées dans la région de Tebessa. Terminé en 1958, Algérie en flammes dénonçait la guerre entreprise en Algérie loin de l’illusion longtemps entretenue de simples "opérations de police" et "de maintien de l’ordre".

En septembre 2009, l’Institut d’histoire de l’art de l’université Paris 1 organisait deux journées d’études pour réfléchir aux problématiques historiques, esthétiques et patrimoniales que soulèvent les films de René Vautier. La première journée s’est attelée à la question de "l’accessibilité aux documents qu’entraîne une œuvre "d’intervention sociale" - dissémination des témoins, des films et des copies, pertes, destructions et conservation - œuvre pourtant vitale en termes de ce qu’elle propose comme archives pour une réécriture nécessaire de l’histoire officielle et sa transmission". La seconde journée a été consacrée à l’étude esthétique des films du cinéaste.

Le 20 février 2008, Afrique 50 était diffusé pour la première fois à la télévision en France sur Ciné Cinéma Classic. Tourné en 1949-50 au Soudan français devenu depuis le Mali, au mépris du décret de Pierre Laval qui interdisait de filmer sans autorisation du gouverneur et en dehors de la présence d’un représentant de l’autorité, ce réquisitoire anticolonialiste a valu au cinéaste pas moins de treize inculpations. René Vautier a attendu 1995 pour récupérer la copie officielle de son film censuré pendant quarante ans et toujours privé de visa d’exploitation.
Afrique 50 a été diffusé en même temps qu’Avoir 20 ans dans les Aurès et Le Petit Blanc à la caméra rouge, un portrait de René Vautier signé Richard Hamon.
Ces deux derniers films étaient ensuite visibles en mars 2008 à la faveur d’un panorama "Cinéma et révolution", lors du 22è Festival de Fribourg.

S’il a également connu à plusieurs reprises la prison, René Vautier s’est en outre illustré par deux grèves de la faim dont l’une a valu l’octroi d’un visa d’exploitation au film Octobre à Paris de Jacques Panijel, pour lequel la commission avait demandé l’interdiction totale.

En partie inspiré de la désertion de Noël Favrelière que ce dernier raconte dans Le Désert à l’aube, tourné avec Philippe Léotard et Jean-Michel Ribes, Avoir vingt ans dans les Aurès remportait le prix de la Critique internationale à Cannes en 1971.

En 1998, René Vautier s’est vu décerner le Grand prix Télévision de la SCAM pour l’ensemble de son œuvre.

En 2012, un hommage à René Vautier en 19 films a a été rendu aux Cinémas 3 Luxembourg à Paris ; un cycle dédié au cinéaste qui dit avoir "toujours considéré une caméra comme une arme de témoignage. Mais ce n’est pas une arme qui tue. Au contraire, ça peut être un instrument de paix. C’est pour cela que je me suis bagarré pendant cinquante ans pour qu’il y ait des dialogues d’images, et tous les films que j’ai faits, je considère que ce sont des dialogues d’images. Le réalisateur prend parti. Il s’engage d’un côté, mais il donne aussi la parole aux gens d’en face".

En 2001, la Cinémathèque Française a consacré deux soirées au parcours du cinéaste militant au contact de l’Algérie de la guerre et de l’émigration. On pouvait y voir Témoignages sur la torture en Algérie (Fr, 1980-85), À propos de l’autre détail (Fr, 1984-88), Vous avez dit : Français ? (Fr/Alg, 1990), Techniquement si simple (Fr, 1970), La Caravelle (Fr, 1971), sans oublier Les Ajoncs et Les Deux cousins (Fr, 1970), tournés en compagnie de feu le funambule Mohamed Zinet.
En 2003, c’était au tour de la Cinémathèque de Bretagne de lui donner "Carte blanche" pour un programme intitulé "Images d’Algérie", en présence de cinéastes algériens. En 2006, René Vautier était l’invité du Festival Travelling de Rennes. (photo D. R.)



René Vautier > L’Algérie en flammes (22’05)


René Vautier > Afrique 50 (subtitles in english, 17’25)


- 18 - 21 mai 2017, Rétrospective René Vautier et Caméra rebelle en Limousin, par l’Association Les Plateaux limousins, Limoges / Plateau de Millevaches
- 25 - 26 mars 2016, Hommage au cinéaste René Vautier, Paris / Siège du PCF / Espace Oscar Niemeyer, 2 place du Colonel Fabien, Paris 19e
- 3 - 9 février 2016, La Guerre d’Algérie de René Vautier | 16e Journées cinématographiques dionysiennes : "Censures", Saint-Denis / Cinéma L’Ecran
- 9 juin 2015, Soirée hommage à René Vautier : Afrique 50 + Les Trois Cousins + Techniquement si simple, projection suivie d’un débat, Saint-Ouen / Médiathèque Persépolis, 4, avenue Gabriel-Péri, 93400 Saint-Ouen, Tel. : 01 71 86 34 93
- 31 mai 2015, "Hommage à René Vautier", projection d’Algérie en flammes (20’), Les Trois Cousins (10’), Les Ajoncs (10’), Et le mot frère, et le mot camarade (50’), séance présentée par Benjamin Stora (historien et président du Conseil d’orientation du Musée de l’histoire de l’immigration), suivie d’un débat en compagnie de Peggy Derder (historienne, responsable du Département des actions pédagogiques au Musée de l’histoire de l’Immigration), Moïra Vautier, Bruno Muel et Nasreddine Guenifi (qui ont assisté René Vautier sur de nombreux films), Gilles Manceron (historien), Mouloud Mimoun (journaliste, modérateur des échanges), Paris / Musée national de l’histoire de l’immigration, avec le Maghreb des films
- 3 mai 2015, Les Algériens se souviennent | Hommage à Assia Djebar et René Vautier | Retour au bled & Le Dur Désir de dire, Festival Vues d’Afrique de Montréal / Cinémathèque québécoise, 335, Boulevard de Maisonneuve Est, Montréal, QC H2X 1K1


- 3 avril 2015, "Hommage à René Vautier", Le Glas (6 min., 1969) + Algérie tours/détours de Leïla Morouche et Oriane Brun-Moschetti (114 min., 2007), rencontre avec Leïla Morouche et Oriane Brun-Moschetti, Saint-Denis / Cinéma L’Écran / Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient
- 29 janvier 2015, "Hommage à René Vautier", par l’association Adeas, projection d’Afrique 50 (1950), Les Remords (1973) et De sable et de sang (2012), suivie d’un échange avec Michel Le Thomas et Oriane Bruno-Moschetti (réalisateurs), Nicole Brenez (historienne et enseignante de cinéma à Paris III) et Youssouf Boussoumah (membre du Parti des Indigènes), Paris / La Sorbonne / Amphithéâtre Richelieu, 17, rue de la Sorbonne, Paris 5e


- Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier (1971) : Re-Sortie en salle le 3 octobre 2014
Distribution : DHR


- 16 mars 2014, Afrique 50 de René Vautier, Paris / Maison des Métallos-
- 11 - 12 January 2014, L’Algérie en Flammes de René Vautier, (22’, 1958), Symposia : "Landings : Confrontation and Confession", Amsterdam / Stedelijk Museum
- 14 mai – 30 août 2013, "Les Photographes de guerre, les djounoud du noir et blanc", Alger / Musée d’art moderne et contemporain (Mama)
> 15 et 16 mai, Colloque : "Introduction du visuel dans la guerre de libération nationale - l’image et la révolution", Alger / Mama
- 12 juillet 2013, Quand tu disais Valéry de René Vautier, Nicole Le Garrec et les ouvriers de l’ex-SEMM, Paris / Cinémathèque française
- 29 septembre 2012, Afrique 50 (1956) et Déjà le sang de mai ensemençait novembre (1982) de René Vautier, Lyon / Salle Garcin, 7, Impasse Flesselle, 69001 Lyon
- 29 juin 2012, "Hommage à Mohamed Zinet" avec Les trois Cousins de René Vautier (10’, 1970), Les Ajoncs de René Vautier (14’, 1971) et Tahia Ya Didou ! de Mohamed Zinet (76’, 1971), Maghreb des Films à Paris : Algérie, naissance d’une nation, Paris / Cinéma 3 Luxembourg
- 3 - 4 mai 2012, "Hommage à René Vautier cinéaste militant" : 3 films sur l’Algérie | 4 films sur les luttes ouvrières, Cinémathèque de Saint-Etienne, 26, rue Arago, 42 000 Saint-Etienne
- 11 - 15 avril 2012, "Hommage à René Vautier" en 12 séances et 19 films, Paris / Maghreb des Films / Cinéma 3 Luxembourg
- 2 de abril de 2012, Peuple en marche de René Vautier, "La independencia de Argelia en el cine", Madrid / Casa Árabe
- 16 mars 2012, Soirée spéciale "René Vautier" : Projection de Un peuple en marche (45’), Déjà le sang de mai ensemençait novembre (70’) et Techniquement si simple (18’), Stains / Espace Paul Eluard
- 15 mars 2012, Avoir vingt ans dans les Aurès (100’) et Afrique 50 (20’), Cinémathèque de Toulouse / 6e Festival Zoom Arrière - Censure et guerre d’Algérie
- 12 mars et 17 mars 2012, Techniquement si simple (18’), Cinémathèque de Toulouse / 6e Festival Zoom Arrière - Censure et guerre d’Algérie
- 14 mars 2012, Plérin / Auditorium René Vautier du Cap
> 14h : La guerre d’Algérie d’Yves Courrière et Philippe Monnier (160’)
> 18h : Déjà le sang de mai ensemençait novembre de René Vautier (70’)
- 24 janvier - 2 février 2012, "La guerre d’Algérie, images et représentations", Paris / Forum des Images
- 11 - 14 octobre 2011, Hommage à René Vautier : 7 films, Quimper / MJC de Kerfeunteun, 4, rue Teilhard de Chardin, 29000 Quimper, Tel. : 02 98 95 46 25
- 10 septembre 2011, Mourir pour des images de René Vautier, Rieupeyroux / 14e édition Rencontres... à la campagne [7-11/09]
- 30 avril 2011, Projection de La grande lutte des mineurs (1948), Afrique 50 (1950) et Vivent les dockers (1951) de René Vautier, en présence du cinéaste, 10e salon du Livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras
- 17 avril 2011, Projection de Marée noire, colère rouge (film tourné en 1978 suite au naufrage de l’Amoco Cadiz) et rencontre avec René Vautier, Rennes / Les Champs libres / La Bretagne fait son cinéma
- 5 avril 2011, Cycle Ciné-Débat, Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier (1972) | Débat : La guerre d’Algérie et le putsch d’Alger, Sciences Po Lille
- 27 janvier 2011, Soirée René Vautier : Afrique 50 de René Vautier et Le Petit blanc à la caméra rouge de Richard Hamon, Brest / Centre social de Bellevue / Cinémaghreb 2011, avec le concours de la Cinémathèque de Bretagne
- 9 décembre 2010, Carte blanche à René Vautier : Mourir pour des images, Théâtre d’Orléans
- 1er décembre 2010, Carte blanche à René Vautier : Projection d’Afrique 50 (20 min., Fr, 1950), Paris / Ecole supérieure des Beaux-Arts / 11e Mois du Film Documentaire
- 15 - 22 novembre 2010, 21e Festival international du Film d’histoire de Pessac
- 3 octobre 2010, Projection d’Algérie Tours/Détours de Leila Morouche & Oriane Brun-Moschetti (114 min., Fr, 2008) et d’Afrique 50 de Réné Vautier, Paris / Kino Club, 107, rue du Chemin Vert, Paris 11e
- 17 septembre 2010, Mourir pour des images de René Vautier, projection en présence du réalisateur, Plérin-sur-Mer / Centre Culturel le CAP / Journées européennes du Patrimoine
- 27 mai 2010, "Avoir 20 ans dans les Aurès : Ecrire l’histoire pour aujourd’hui et demain" par René Vautier, cinéaste, Colloque international : "L’engagement à travers la vie de Germaine Tillion", 26 - 28 mai 2010, Lorient / Université de Bretagne Sud
- 6 avril 2010, Afrique 50 de René Vautier : projection-débat suivie d’une table ronde
"Afrique : 50 ans d’indépendances économiques ?", Montpellier / Espace Martin Luther King
27, boulevard Louis-Blanc, 34000 Montpellier
- 26 mars 2010, Le Glas de René Vautier (5 min., Fr, 1964), Paris / Festival Cinéma du Réel 2010 - Pamphlet #2 -Internationalisme
- 25 mars 2010, Techniquement si simple de René Vautier (15’, Fr, 1971), Paris / Festival Cinéma du Réel 2010 - Pamphlet #6 - Radicalités formelles et Acinéma
- 27 January - 7 February 2010, 39th Rotterdam International Film Festival - Victory
> Algérie en flammes (20 min., Fr/Ger, 1957)
> Avoir vingt ans dans les Aurès (100 min., Fr, 1972)
> La Folle de Toujane (145 min., Fr, 1974)
- 26 février 2010, Algérie Tours/Détours d’Oriane Brun-Moschetti et Leïla Morouche (113 min., Fr, 2007), Projection en présence d’Oriane Brun-Moschetti, Leïla Morouche et René Vautier, Paris / Cinémathèque française
- 30 janvier 2010, Vous avez dit : Français ? de René Vautier (45’, Fr, 1986) et Le dur désir de dire d’Alain d’Aix [Portrait de René Vautier] (58’, Fr, 1981), Elne / Cinéma Vautier / 13e Festival cinéma Maghreb si loin si proche...
- November 23 - 28, 2009, "Hommage à René Vautier", Bilbao / Zinebi Festival - Rétrospective "Africa Frames : 65 ans d’ombres et de lumières"
- 20 novembre 2009, Paris / Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration / Festival : un siècle de Cinéma du Maghreb
- 5 novembre - 6 décembre 2009, "Cinéma(s) d’Algérie" à Marseille, par l’association Aflam
- 3 octobre 2009, Afrique 50 (1950, 15’) de René Vautier et Rencontres à Varsovie (1956) de Paul Carpita, Marseille / 2e Rencontres régionales de Vidéo urbaine / Polygone étoilé
- 3 - 4 septembre 2009, Journées d’études "René Vautier, le cinéma de haute lutte", en présence du cinéaste, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Auditorium de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), Galerie Colbert, accès : 6, rue des petits champs, Paris 2è
- 11 février 2009, Cinémaghreb à Brest, "Soirée spéciale René Vautier", Projection de Peuple en marche, Fac Victor Segalen / Amphi Gilcher
- 1er - 8 mars 2008, 22è Festival international de films de Fribourg
- 4 - 14 mars 2006, 17è Festival Travelling de Rennes
- 8 avril - 16 mai 2003, "Carte blanche à René Vautier", Cinémathèque de Bretagne
- 10 et 24 juillet 2001, Écrire l’histoire en images, tout de suite : tortures en Algérie" René Vautier à la Cinémathèque Française, Palais de Chaillot


- 1er mars 2009 à 23h05 sur Planète, Le Petit Blanc à la caméra rouge de Richard Hamon (112’, Fr, 2007)

-------------

- 1ère diff. TV : 20 février 2008 à sur Cinécinéma Classic :
> à 20h45 : Avoir 20 ans dans les Aurès
> à 22h25 : Le Petit Blanc à la caméra rouge de Richard Hamon
> à 23h20 : Afrique 50

- Rediff. : Afrique 50 : 23 février 2008 à 19h30, 27 février à 17h45, 3 mars à 10h, 4 mars à 18h50 sur Ciné Cinéma Classic


- Lire : Caméra Citoyenne de René Vautier (Ed. Apogée, 1998)



4 DVD : René Vautier en Algérie (1954-1988), 15 films de René Vautier dont Avoir 20 dans les Aurès, en version restaurée
Durée des films : 525 min.
Durée des compléments : 98 min.
DVD (Les Mutins de Pangée, 10/2014)

Lire aussi
Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier
Rétrospective René Vautier


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.