Algeriades > 2021 > Kays Djilali

  Kays Djilali (1961-2020)

Le photographe Kays Djilali est décédé le 14 juin 2020 en France, à l’âge de 59 ans. Être sensible et tout en retenue, Kays Djilali avait un œil et surtout un cœur grand comme ça. J’ai mémoire de l’avoir revu à Alger, au sortir des années de terrorisme, et de lui avoir demandé ce qu’il devenait et s’il travaillait. "Oui, m’a-t-il dit, dans un garage de tôlerie-peinture automobile. Il était comme ça, Kays. Il retournera évidemment à ses boîtiers, mais toujours dans la discrétion.

Notre première rencontre date de 1985. Le photographe était du collectif qui a couvert les cinq jours de concerts de la Fête de la jeunesse sur l’Esplanade de Riadh el-Feth. Il en reste un précieux album publié l’année suivante avec des clichés, principalement en noir et blanc, notamment d’Alpha Blondy, Kassav, Ira Kere, King Sunny Ade, Toure Kunda, Djamel Allam et un public de folie, signés Kays Djilali.

On le retrouvera dans l’aventure de l’album Kutché de Khaled et Safy Boutella (1987), également produit par Riadh el-Feth. C’est l’une de ses photographies qui fera la pochette de l’album.

Jusqu’à sa disparition subite, le photographe n’a cessé de documenter un pays de 2,3 millions de km2 qu’il aimait arpenter. A ce titre, Kays Djilali a collaboré à 10 balades à Alger (2007), Alger sous le ciel (2011) et Aurès, vivre la terre chaouie (2011). Ce dernier livre en particulier a nécessité deux ans et demi de travail, 4500 km parcourus à travers les wilayas (départements) de Batna, Biskra, Khenchela et Oum El Bouaghi, dans l’Est algérien, pour embrasser un riche et vaste patrimoine archéologique, historique, architectural et humain et aboutir à une moisson photographique de quelque 8000 clichés.

Avec le journaliste Djamel Benramdane, Kays Djilali a en outre co-réalisé un film documentaire, Le Piège, consacré aux migrants subsahariens au Maghreb (2006), pendant que ses photographies ont fait la matière d’un livre, La Nuit sur la figure. Portraits de migrants (2008). (Crédit Photo : DR)



Bibliographie


- Aurès, vivre la terre chaouie
Textes de Nadia Bouseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari et Phillippe Thiriez
Photographies de Kays Djilali
(Alger, Chihab, 2011)

- Alger sous le ciel
Textes de Nina Bouraoui et Malek Alloula
Photographies de Kays Djilali
Préface de Halim Faïdi
(Alger, Barzakh, 2011)

- La Nuit sur la figure - Portrait de migrants
Photographies de Kays Djilali
Préface de Yasmina Khadra
(Alger, Barzakh, 2008)

- 10 balades à Alger
Textes de Philomène Bon et Karine Thomas
Photographies de Kays Djilali
Préface de Daho Djerbal
(Alger/Manosque, Barzakh/Le Bec en l’air, 2007)



Djamel Benramdane, Kays Djilali > Le Piège [extrait, 38’] (2006)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.