Algeriades > 2017 > Mustapha Boutadjine

  Mustapha Boutadjine

Une monographie consacré à Mustapha Boutadjine est parue le 11 septembre aux éditions Helvétius, avec une préface d’Ernest Pignon-Ernest. Le lancement a eu lieu, le 5 septembre, à la Galerie Corinne Bonnet à Paris qui accueillait une exposition "Mustapha Boutadjine : Collage Résistant(s)", visible jusqu’au 26 septembre.

Au début de l’été 2012 à Paris, avec une série intitulé "Les Femmes d’Alger", Mustapha Boutadjine célèbrait à sa façon la lutte des femmes algériennes pour l’indépendance et pour l’égalité, une "égalité qui est au cœur des avancées de toute société", rappelle Gisèle Halimi dans un mot d’introduction à l’exposition. Aux côtés de portraits-collages de Hassiba Ben Bouali, Ourida Medad, Djamila Boupacha, Annie Steiner, Jacqueline Guerroudj et Louisette Ighilahriz, figuraient également ceux de Germaine Tillon, Simone de Beauvoir et Gisèle Halimi.

Avec toujours à cœur de mettre en lumière "des communautés marginalisées" et l’accent sur "la richesse de leurs traditions et de leur culture", Mustapha Boutadjine a créé une série de portraits intitulée "Sous les pavés, le Gitan" (2008-2010). L’artiste s’est notamment "inspiré de photographies anthropométriques prises durant la Seconde Guerre mondiale, période de l’Histoire où "les Gens du voyage" ont été persécutés".

En forme de double hommage, avec Ali la Pointe en effigie, "Blacks et Partisans" rassemblait des tableaux issus de "Black is toujours beautiful", une galerie de scènes et de personnalités du monde noir qui ont marqué l’histoire et la mémoire, et d’un second volet réunissant des portraits de patriotes algériens disparus pendant la guerre ou encore vivants. On pouvait y découvrir des portraits tout à la fois de Kateb Yacine, Frantz Fanon, Abane Ramdane, Maurice Audin, Henri Maillot, Djamila Bouhired ou Dahmane El Harrachi, aux côtés de ceux de Mohamed Ali, Louis Armstrong, Nelson Mandela, Patrice Lumumba, Myriam Makeba et Tracy Chapman.

Mustapha Boutadjine recourt à une technique que le graphiste peintre qualifie de graphisme-collage, dans la mesure où les œuvres sont réalisées à partir de fragments de magazines détournés et collés bout à bout. L’exposition "Blacks et partisans" était constituée de quelque 40 tableaux de différents formats, dont dix de petit format qui se trouvent être des copies d’œuvres, déjà vendues, qui ne pouvaient faire le voyage.

Né en 1952 à Alger, Mustapha Boutadjine est diplômé de l’Ecole nationale des Beaux-Arts d’Alger en architecture d’intérieur (1974), de l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris (1978) en design industriel, ainsi que d’un DEA en esthétique et sciences de l’art obtenu à l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne (1984). Maître-assistant, puis chef du département de design qu’il a créé à l’école supérieure des Beaux-Arts d’Alger (1979-1988), enseignant associé à l’École polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger, Mustapha Boutadjine s’est notamment illustré par un travail de design pour l’entreprise publique Naftal, le grand fournisseur de produits pétroliers. Scénographe sur plusieurs pièces de théâtre, il fut également comédien à ses heures. (Photo : "Tzigana", graphisme-collage de Mustapha Boutadjine, d’après un document anthropométrique d’une Tzigane internée à Auschwitz en 1944)



Mustapha Boutadjine ou l’art du collage > par Anna Musso pour L’Humanité (3’20, 2011)



Mustapha Boutadjine, la monographie
Préface d’Ernest Pignon-Ernest
(Paris, Helvétius, 2015)


- 9 -16 de mayo de 2017, Mustapha Boutadjine : "America basta", Taller de la Sociedad Gráfica de Cienfuegos / Galería Federico Fernández Cavada
- 24 de marzo - 21 de abril de 2017, Mustapha Boutadjine : "America basta", Taller Experimental de Gráfica de La Habana, Callejón del Chorro, Habana Vieja, La Habana.
- 8 - 26 septembre 2015, Mustapha Boutadjine : "Collage Résistant(s)", Paris / Galerie Corinne Bonnet, Cité artisanale, 63, rue Daguerre, Paris 14e, Tel. : +33 (0)1 43 20 56 06
- 4 - 29 octobre 2014, "Henri Alleg, l’Algérie pour mémoire", par l’association Art et mémoire au Maghreb, Vitry-sur-Seine / Bibliothèque Nelson-Mandela, 26-34, avenue Maximilien-Robespierre, 94400 Vitry-sur-Seine
> 11 octobre : Hommage à Henri Alleg
- 15 - 16 février 2014, Mustapha Boutadjine & Nadia Valentine, Paris / La Bellevilloise / Salon anticolonial
- 16 novembre - 6 décembre 2013, Mustapha Boutadjine : "Black is toujours beautiful", Gennevilliers / Espace Jeunesse Nelson-Mandela, 20, avenue Chandon, 92230 Gennevilliers, Tel. : 01 40 85 49 94
- 14 - 16 septembre 2012, "Comme un souffle de liberté !" : Exposition centrale, 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie au Printemps arabe, La Courneuve / Fête de l’Humanité
- 14 juin - 7 juillet 2012, "Les Femmes d’Alger" de Mustapha Boutadjine, Paris / Vivienne Art Gallery
- 12 - 27 janvier 2011, "Black & Gitanos" de Mustapha Boutadjine, Les Lilas / Centre culturel Jean-Cocteau, 35, place Charles de Gaulle, 93260 Les Lilas
- 11 - 23 mai 2010, Œuvres de Kader Attia, Mustapha Boutadjine, Alex Burke, Yazid Oulab, Barthélemy Toguo, Kamel Yahiaoui, Paris / Institut des cultures d’islam / 2e Rencontres de la Goutte d’or / "Barbès l’Africaine : des années 1970 à nos jours"
- 12 février - 16 avril 2010, Carte blanche à Olivier Sultan : "Les Afriques autrement", Bagneux / Maison des arts, 15, avenue Albert-Petit, 92220 Bagneux
- 15 janvier - 16 avril 2010, "Etranges étrangers", Bagneux / Théâtre Victor Hugo, 14, avenue Victor-Hugo, 92220 Bagneux
- 22 juin - 28 août 2009, Toulouse / Festival Rio Loco 2009 / Caisse régionale d’assurance maladie (CRAM) Midi-Pyrénées, 2, rue Georges Vivent, 31065 Toulouse
- 2 - 27 mars 2009, "Palestiniens" de Mustapha Boutadjine, Paris / Galerie Europia
- 14 - 23 novembre 2008, "Black is toujours beautiful", La Bellevilloise, 19-21 rue Boyer, Paris 20e
- 10 avril - 10 mai 2008, "Insurgés", Paris / Centre
culturel algérien

- 26 octobre - 15 décembre 2006, "America basta", Galerie Vivienne, 30, galerie Vivienne, Paris 2e, Tel. : 01 42 61 62 92
- 1er septembre - 15 décembre 2006, "Black is toujours beautiful", Paris / Mon chien stupide, 1, rue Boyer, Paris 20e, Tel. : 01 46 36 25 49
- 20 mars - 2 avril 2006, "Black is toujours beautiful", Centre d’animation des Amandiers, 110, rue des Amandiers, Paris 20e
- 18 mars - 9 avril 2006, "America basta", Maison des arts de Bagneux, 15, avenue Albert-Petit, 92 220 Bagneux, Tel. : 01 46 56 64 36
- 1er - 28 février 2006, "America basta", Galerie Arcima, 161, rue Saint-Jacques, Paris 5è
- 26 janvier - 18 février 2006, "Blacks et partisans", Bibliothèque nationale d’Algérie, El Hamma, Alger
- 25 - 27 novembre 2005, "America basta", Lanester / Parc des expositions du pays de Lorient, 56600 Lanester

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.