Algeriades > 2017 > Rachid Taha | رشيد طاها

  Rachid Taha

La cérémonie des 30e Victoires de la musique en France proposait plusieurs lives de David Guetta (électro), Jean-Louis Aubert (rock), IAM (musiques urbaines) et Rachid Taha en compagnie de Catherine Ringer (musiques du monde). Tous ont reçu à cette occasion une Victoire d’honneur. Rachid Taha et Catherine Ringer ont repris "Ya rayah" de Dahmane El-Harrachi, à voir ici.

A l’invitation des Transmusicales de Rennes (déc. 2012), Rachid Taha a présenté, en avant-première, Zoom son 9e album solo et le premier chez Naïve. Outre "Rock the Casbah" et "Should I Stay or Should I Go" des Clash en compagnie de Mick Jones, sans oublier l’inévitable "Ya rayah", le chanteur a donné à découvrir "Jamila" qui figure sur ce nouvel opus.
Zoom a été produit avec la complicité du musicien et producteur anglais Justin Adams, également connu comme guitariste de Robert Plant. Justin Adams, qui confie volontiers être impressionné par la richesse des propositions musicales du Maghreb et d’Afrique, a produit les albums de Tinariwen, Natasha Atlas, Lo’Jo et Iness Mezel, enregistré deux opus avec le Gambien Juldeh Camara et collaboré à de nombreuses aventures avec Brian Eno, Jah Wobble ou la Marocaine Najat Aatabou. Enregistré début 2012 à Londres, au studio Real World de Peter Gabriel, ce nouvel opus du chanteur compte des contributions de Mick Jones (ex-Clash), Brian Eno, Rodolphe Burger, Cheba Fadela et Jeanne Added (chant lyrique et jazz) pour une reprise en duo, en anglais et arabe, de "Now or Never" qu’Elvis Presley avait adapté du célèbre "O Sole Mio". On peut voir le clip de "Now or Never" par ici. 20 ans après le succès de "Voilà, voilà", alors que "la parole raciste est de plus en plus libérée", l’album comprendra une version bonus enregistrée en compagnie d’Agnès B, Rachida Brakni, Eric Cantona, Femi Kuti et Christian Olivier des Têtes raides.

L’autre actualité de Rachid Taha cette saison, c’est la bande originale du film Je vous ai compris de Frank Chiche (diffusé le 1er février sur Arte) et celle de Cheba Louisa, le premier long-métrage de Françoise Charpiat avec Rachida Brakni, Isabelle Carré et Sid Ahmed Agoumi. (En salles, le 8 mai).

Publié en août 2011 en forme de Best Of, Voilà, voilà réunit ses 15 principaux succès, de "Ya rayah" à "Rock El Casbah", en passant par "Indie" "Douce France", "Barra Barra" ou "Medina".

Bonjour, le huitième album studio de Rachid Taha est sorti en octobre 2009. Plus pop que rock, il a été enregistré entre New York et Paris et co-réalisé par Gaëtan Roussel et Mark Plati (David Bowie, Alain Bashung). L’actualité du chanteur, ce fut en outre la sortie de "Africa Express" (3 août), à l’initiative de Damon Albarn. La sortie de cet album-compilation s’est accompagnée d’un concert-événement de 5 heures (5 août) sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris, dans le cadre du Festival Fnac Indétendances. Outre Rachid Taha, le concert a notamment réuni Amadou & Mariam, Oumou Sangare, Cheick Tidiane Seck, Mongrel (mélangé en anglais, en référence au melting pot musical et ethnique du groupe), The Hypnotic Brass Ensemble de Chicago, Souad Massi, Vieux Farka Touré, Konono No 1 de Kinshasa, Speech Debelle, Ms Dynamite, Bassekou Kouyate, l’impétueuse Ebony Bones et des invités surprises comme U-Cef et Catherine Ringer (ex-Rita Mitsouko), dans l’esprit de ces concerts itinérants.

A New York, pour l’enregistrement de son nouvel album, Rachid Taha y a également entamé une tournée d’une dizaine de dates aux États-Unis (15/04) . Pour sa première virée australienne, il a fait une escale le 1er juin à Sydney à la faveur d’une programmation imaginée par Brian Eno et un concert le 5 à Melbourne.

Le 5 juillet 2008 à New York, dans le cadre du traditionnel Central Park SummerStage, Rachid Taha entamait une tournée estivale qui l’a mené dans d’autres villes des États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Lecteur assidu et auteur, comme il le confie, de poèmes, de chansons et de chroniques, Rachid Taha a publié Rock la Casbah, une biographie écrite avec la complicité de Dominique Lacout. L’artiste, qui a croisé la route de nombre de pop stars comme Steve Hillage, Brian Eno, Robert Plant, Carlos Santana, Patti Smith, Joe Strummer, Mick Jones, Damon Albarn ou David Byrne, se raconte et revient sur son enfance, son adolescence, sur les coulisses du show-business et de la politique.

Après Julien Clerc, Alain Bashung et Bernard Lavilliers, Rachid Taha a été choisi pour présider le jury 2007 du prix Constantin qui récompense les espoirs de la chanson française. Cela a eu lieu le 15 novembre à l’Olympia où Rachid Taha s’est produit la veille. Juste retour des choses puisque, comme le rappelait le journal Le Monde, c’est le même Philippe Constantin, dont le nom a été donné au prix, qui avait adressé dans un geste fort, " aux députés sourds à la France en mouvement", la reprise de Douce France de Charles Trenet par Rachid Taha et le groupe Carte de Séjour. C’était en 1986.

Cinq ans auparavant, en plein tournant post punk, voilà qu’apparait Carte de séjour, groupe pionnier d’un rock métissé où les instruments électrifiés côtoient le luth et la derbouka. Avec une voix au timbre râpeux, Rachid Taha, né à Oran en 1958 et arrivé à Lyon à l’âge de dix ans, interprète les compositions du groupe qui puisent à la fois dans les racines du rock, du rythmn’ blues et du chaâbi.

Remarqués avec Zoubida et Rhorhomanie, produits -déjà- avec la collaboration de Steve Hillage, en pleine vogue du Rock The Casbah des Clash, les quatre garçons de Carte de séjour signent avec Barclay en 1986. Douce France est un tube et leur reprise de cette chanson de Charles Trenet, écrite sous l’occupation, se classera au Top 50. En novembre de la même année, Charles Trenet et Jack Lang distribuent le 45 tours sur les marches de l’Assemblée nationale, en plein débat sur le Code de la nationalité.
Carte de séjour donne des concerts à Lyon, Paris, Berlin, Barcelone et Oran, mais le groupe se sépare en 1988.

Rachid Taha entame alors une carrière solo avec Barbès en 1990, puis Rachid Taha en 1993 et poursuit un temps sa quête de nouveaux horizons techno rock avec Olé Olé en 1995. Déjà sur l’album de 1993, Ya rayah (L’Exilé) attendra 1997 pour connaître le succès irrésistible que l’on sait.
Cette reprise de la chanson de Dahmane el Harrachi, l’une des grandes figures du chaâbi de l’immigration algérienne en France, signait le retour de Rachid Taha sur scène à Paris, Londres, Genève, Tunis, Beyrouth ou Istanbul.






Rachid Taha > "Voilà Voilà" (version bonus)


Rachid Taha > "Jamila" (Live, nouvel album Zoom, 2013)


Rachid Taha > "Ya rayah"


Rachid Taha > "Rock el Casbah" (2006)


Rachid Taha | Bruno Maman "Indie" sur Taratata (1994)


Rachid Taha > Voilà, voilà


Audio > Rachid Taha > El h’mam



En concert : 19 août 2017, Trévou-Tréguignec / Festival Chausse tes tongs


- 13 mai 2017, Vitry-sur-Seine / Festival Sur les pointes
- 22 avril 2017, Ilhaam Project • Diana Saliceti • Siska • Tiwiza • Rachid Taha, Printemps de Bourges
- 17 mars 2017, Marseille / Dock des Suds
- 9 février 2017, Rachid Taha + Yelli Yelli, Le Havre / Le Tetris
- 8 février 2017, Canteleu / Espace culturel François-Mitterrand
- 28 janvier 2017, Oignies / Le Métaphone
- 13 décembre 2016, Montpellier / Le Rockstore
- 29 novembre 2016, Ramonville / Le Bikini
- 14 août 2016, Budapest / Sziget Festival
- 22 juillet 2016, La Jemaye / Grand Étang / Festival Le Grand Souk
- 13 juillet 2016, Montréal / Métropolis / Festival Nuits d’Afrique
- 4 juin 2016, Lyon / Parc de Gerland / Festival 6e continent
- 23 octobre 2015, Rachid Taha • HK et les Saltimbanks • Complet’mandingue, Marsanne / Espace des buis
- 16 octobre 2015, Rachid Taha • Acid Arab • Tahiti Boy & The Palmtree Family • Sage, Paris / Le Divan du monde / Festival MaMA Event
- 15 août 2015, Couscous Clan : Rachid Taha • Rodolphe Burger Paimpol / Festival du chant de marins
- 14 août 2015, Rachid Taha Cabaret (live) • Acid Arab (live) • Habibi Funk • Dj Gilb’r • Toukadime • Acid Arab (djset), Paris / Glazart / LaPlage, 7-15 avenue de la Porte de la Villette, Paris 19e
- 26 juin 2015, Givry / Domaine Thénard
- 16 gennaio 2015, Fòcara Festival 2015 (Ita)



Discographie (sélection) :

Dernier album : Zoom
(Naïve, 2013)
Sortie : 25 mars

- Voilà, voilà (Le Best of)
(Barclay, 2011)
Sortie : 22 août

- Bonjour
(Barclay, 2009)
Sortie : 26 octobre

- The Definitive Collection (2 Vol.)
(Wrasse Records, 2007)
- Diwân 2
(Barclay, 16 octobre 2006)
(Wrasse Records, October 23rd)
- Tékitoi ? (Barclay, 2004)
- Live (Barclay, 2001)
- Made in Medina (Barclay, 2000)
- Diwân (Barclay, 1998)
- Carte Blanche à Rachid Taha & Carte de Séjour (Barclay, 1997)


- 27 - 29 juin 2008, Festival du Livre de Nice
- 14 - 19 mars 2008, Salon du Livre de Paris
- 11 - 15 juin 2008, Toulouse / Le Marathon des Mots


- Lire : Rock la Casbah
Rachid Taha avec Dominique Lacout
(Paris, Flammarion, 2008)
Parution : 15 février

Lire aussi
Made in Medina
Tékitoi ?
Rachid Taha > Diwân 2


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.