Webnews > 2015 > Bourlem Guerdjou | بوغلام ڨارجو

  Zaïna, cavalière de l’Atlas

Lire aussi
Danbé, la tête haute
Vivre au paradis de Bourlem Guerdjou

Lorsque sa mère vient à décéder brutalement, la jeune Zaïna (Aziza Nadir) doit faire face à celui qu’elle tient pour responsable de son malheur : le puissant Omar (Simon Abkarian), prétendant infortuné de sa mère, qui veut à tout prix la recueillir. Mais l’imam, qui a promis de protéger la jeune fille, va contrarier les projets d’Omar en faisant venir Mustapha (Sami Bouajila), le père de Zaïna qui ignorait jusque-là l’existence de celle-ci. Une rivalité déjà ancienne entre Omar et Mustapha est alors ravivée.

Après des premiers contacts plutôt heurtés, fuyant leur adversaire commun, Zaïna et son père vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser tout au long d’un périple de vingt jours à travers l’Atlas qui devra les mener à la grande course de pur-sang de l’Agdal, à Marrakech. Mais Omar est à leur recherche et compte, lui aussi, être de la course.
Zaïna qui ne manque pas de caractère sortira grandie de sa mise à l’épreuve et connaîtra un intense moment de bonheur lors de la course finale.

Pour son deuxième long métrage, sur un scénario co-écrit avec Juliette Sales, Bourlem Guerdjou a orchestré sa partition avec brio et signe un film d’aventures, magnifique et efficace, qui devrait ravir tous les publics. Tourné au Maroc, ce conte intemporel en forme de voyage initiatique, -une "histoire ancrée dans une culture"-, est servi par un dispositif narratif qui fait la part belle à une nature somptueuse et aux chevaux. Ce sont ensuite des personnages affranchis, incarnés par des interprètes talentueux avec une sobriété dans les dialogues qui sied au film. C’est en outre la photographie soignée de Bruno de Keyzer, sans oublier une mention spéciale pour les décors de Laurent Allaire et les costumes d’Anaïs Roman.

Zaïna, cavalière de l’Atlas a nécessité, selon son producteur, trois années d’écriture, plus d’un an de repérages et un tournage spartiate de onze semaines dans les montagnes de l’Atlas. Au bout du compte, à l’image du sourire final de l’héroïne, Zaïna, cavalière de l’Atlas se laisse voir d’une traite avec un plaisir inentamé et en Cinémascope.



Zaïna, cavalière de l’Atlas > Bande annonce


 4 juillet 2015, Paris / Institut des cultures d’islam
 8 - 19 février 2007, Los Angeles / 15th Pan-African Film & Arts Festival

 23 novembre - 2 décembre 2006, 9è Festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles
 17 - 23 juin 2006, "L’Ame du Maghreb", 1ères Rencontres cinématographiques de Carros
 20 - 26 marzo 2006, 16° Festival Cinema Africano, d’Asia e America Latina, Milan
 January 5 - 16, 2006, Palm Springs International Film Festival

 11 - 19 novembre 2005, Projection en plein air, Place Jemaa El Fna, 5è Festival international du film de Marrakech
 13 - 18 octobre 2005, Film de clôture - hors compétition, Festival de cinéma En route vers le monde, La Roche sur Yon
 12 - 16 octobre 2005, Compétition, 6è Festival international musique et cinéma d’Auxerre
 11 - 15 octobre 2005, 10è Festival international des jeunes réalisateurs de Saint Jean de Luz
 3 - 15 octobre 2005, 14è Quinzaine du cinéma francophone, Paris / Centre Wallonie-Bruxelles, 46, rue Quincampoix, Paris 4è
 3 - 13 agosto 2005, Sélection officielle, 58. Festival internazionale del film di Locarno


 25 juillet 2012 à 20 h 50, 27/07 à 14 h 40 sur Arte
 24 novembre 2011 à 20 h 40 sur Ciné + Famiz
 23 août 2011 à 20 h 40 sur Ciné+ Famiz
 25 mai 2011 à 20 h 40, 28/05 à 12 h 55 sur Ciné+ Famiz
 28 août 2009 à 0 h 35 sur France 3


Zaïna, cavalière de l’Atlas (Zaina : Rider of the Atlas)
un film de Bourlem Guerdjou
(Fict., 100 min., Fr/All, 2004)
Avec Aziza Nadir, Sami Bouajila, Simon Abkarian, Assaad Bouab, Lounès Tazaïrt
 Sortie : 26 octobre 2005

 


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.